C'est pas mon idée !

mardi 13 décembre 2011

BBVA Compass et son réseau social interne

BBVA
Je l'ai déjà écrit par le passé (par exemple à propos de Kudos) : les grands projets de mise en place d'un réseau social d'entreprise échouent souvent du fait d'ambitions trop importantes et d'un manque de confiance des collaborateurs. De ce fait, les initiatives plus modestes et plus ciblées ont de meilleures chances de succès et peuvent activement contribuer à introduire en douceur une culture du partage dans les grandes organisations.

C'est justement la voie choisie par la direction de la communication interne de BBVA Compass avec sa plate-forme "elevate". Son objectif est, "simplement", de faciliter le dialogue entre les employés, quelle que soit leur position hiérarchique, et le directeur régional de la banque.

Pour ce faire, la solution mise en place fonctionne en 3 temps : tous les collaborateurs sont d'abord invités à poser leurs questions (ou émettre leurs suggestions), ils ont ensuite la possibilité de voter pour leurs questions préférées (et en discuter) et, enfin, les 10 demandes les plus populaires sont sélectionnées, auxquelles le directeur apporte une réponse. Ces cycles de questions-réponses se succèdent, sans interruption, au rythme d'un par quinzaine.

Il est difficile d'imaginer un modèle plus simple et plus direct. Or, même si les participants ne le perçoivent pas nécessairement ainsi, il n'en comporte pas moins toutes les composantes élémentaires d'un vrai réseau social dont, notamment, la promotion de l'expression personnelle, sans contrainte de respect des hiérarchies (via la soumission de questions), l'incitation aux échanges et au partage (avec les discussions ouvertes autour des questions), la participation à un but commun (consistant à faire émerger les sujets les plus intéressants)...

La première campagne, réalisée pendant l'été, a rencontré un succès certain avec 250 questions posées et 400 votes enregistrés, ainsi qu'un record, pour ce genre d'initiative, de 150 000 pages vues en deux semaines. Ces résultats permettent de conclure que, dès le lancement, les collaborateurs de BBVA Compass ont été massivement séduits par le "concept". Fait tout aussi important, la proportion de participants actifs, sans être extraordinaire, s'est avérée largement suffisante pour entretenir l'intérêt, surtout sur une courte période.

On peut dès lors supposer que, si les réponses apportées aux 10 questions sélectionnées ont été à la hauteur de cet engouement initial, un effet d'entraînement "naturel" va graduellement inciter plus de personnes à poser des questions, participer aux discussions et voter. La "mécanique" du réseau social sera alors enclenchée et n'aura plus qu'à être déclinée sur un mode plus générique...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)