C'est pas mon idée !

mardi 11 octobre 2011

Kudos pour l'émulation sociale des collaborateurs

Kudos
Ceux qui ont tenté l'expérience le savent : mettre en place une plate-forme de réseau social d'entreprise est simple mais stimuler et maintenir l'engagement des collaborateurs dans ce type d'initiative l'est beaucoup moins. Plusieurs raisons expliquent les échecs enregistrés, parmi lesquelles figurent souvent la richesse de la solution adoptée (et la complexité qui en découle), des utilisateurs "intimidés" ou encore des objectifs peu clairs ou mal partagés...

L'approche proposée par Kudos permettra sans doute de lever ces difficultés. Il s'agit en effet d'un logiciel (disponible en mode "SaaS" - "Software as a Service") dont la cible exclusive est de permettre à tous les collaborateurs d'attribuer des points (les "kudos", qu'on pourrait traduire en "lauriers") à leurs collègues pour la qualité de leur travail. En quelque sorte, une version "sociale" de "l'employé du mois" traditionnel des entreprises américaines.

Une fois la structure de l'organisation et ses collaborateurs enregistrés sur la plate-forme, le responsable va attribuer à chaque personne, généralement selon sa position hiérarchique, une cagnotte mensuelle de "kudos", qu'elle va ensuite pouvoir répartir entre ses collègues, en fonction de leurs mérites (de 5 "kudos" pour un remerciement à 50 pour une réussite exceptionnelle). L'entreprise peut décider de récompenser comme elle le souhaite les collaborateurs les mieux dotés, par exemple par des cadeaux (mais il serait aussi envisageable de prendre en compte les résultats dans les évaluations annuelles).

Kudos

Les utilisateurs sont encouragés à décrire les qualités qu'ils apprécient chez les bénéficiaires de leurs "kudos" et ils peuvent aussi accompagner leur geste d'un texte court (sur un modèle Twitter de messages de 140 caractères), qui viendra enrichir le fil d'information de l'entreprise. Ce dernier constitue d'ailleurs la fonction qui donne une vraie dimension de (mini) réseau social au service.

On le voit, l'ambition de Kudos est limitée et c'est justement ce qui en fait la force, par rapport aux risques que je citais en introduction. Avant de lancer un vaste projet de réseau social, une solution de ce type, facile à appréhender et éventuellement assortie de bénéfices tangibles pour ses utilisateurs, constitue un moyen intéressant de développer une culture communautaire dans l'entreprise, quitte à aller plus loin lorsque les collaborateurs sont "mûrs".

En réalité, Kudos est justement déjà entrée dans cette logique, puisque la société commence à introduire de nouvelles fonctions dans son produit. A défaut de retenir la solution, qui est donc en train de perdre de sa simplicité (et qui, de toutes manières ne semble pas disponible en français), son concept de base pourrait au moins inspirer les entreprises qui ne savent pas par quel bout prendre les réseaux sociaux d'entreprise...

1 commentaire:

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)