C'est pas mon idée !

mercredi 23 novembre 2011

BNP Paribas Mobile : intégration sans révolution

BNP Paribas Mobile
Annoncée en juillet dernier, la nouvelle offre de "banque mobile" concoctée par BNP Paribas et Orange était présentée en conférence de presse ce matin, pour un lancement officiel demain 24 novembre. Premières impressions...

"BNP Paribas Mobile", puisque c'est son nom, se présente comme l'assemblage, relativement complet, d'une palette de services de téléphonie mobile (fournis par Orange) et bancaires (fournis par BNP Paribas). Les premiers, sur lesquels je ne m'attarderai pas, sont constitués d'une sélection de forfaits et de smarpthones (incluant les "stars" du moment : iPhone 4S, Samsung Galaxy III...) de l'opérateur.

Côté bancaire, "BNP Paribas Mobile" fédère 13 applications différentes couvrant des fonctions de gestion de compte, de paiement mobile et des services pratiques. Parmi celles-ci se retrouvent plusieurs titres déjà connus (SPOT pour la localisation de GABs et d'agences, Travel'r pour organiser ses voyages, "Mes Comptes" pour le suivi des comptes...) mais un certain nombre de nouveautés, plus ou moins originales, font aussi leur apparition dans les AppStores pour iPhone, Android et BlackBerry.


C'est le cas notamment de "Mes Soldes", qui propose à son utilisateur d'accéder très rapidement, en un "clic" et sans saisie de code confidentiel, aux informations essentielles de son compte courant (solde, 3 dernières opérations et quelques numéros de téléphones utiles). En poursuivant cette logique d'immédiateté jusqu'au bout, on pourra tout de même regretter l'absence de widget dans la version Android, qui permettrait de présenter le solde directement sur l'écran d'accueil du téléphone.

Parmi les services pratiques, trois nouvelles applications, réservées aux clients, sont disponibles : "Mon Coffre" qui met à leur disposition un espace d'archivage pour leurs documents importants (photographiés ou extraits de leurs mails ou de leur navigation sur le web), "Mon SAV", dédiée à la prise de contact avec un conseiller, par messagerie, téléphone, Twitter ou tchat (qui fait ainsi son entrée dans la liste des canaux de dialogue de la banque) et "Mes Actus AFP", lecteur de flux d'informations personnalisables.

Domaine sur lequel BNP Paribas était très attendu, le paiement mobile fait donc également partie de l'annonce, sous deux formes différentes. Il s'agit, d'une part, de la solution "KIX" de paiement sans contact (NFC), déjà déployée dans le cadre de l'expérimentation Cityzi de Nice et qui s'étend pour l'occasion à Strasbourg. Mais il n'est toujours pas question de généralisation...

D'autre part, les paiements P2P ("de pair à pair") sont aussi pris en charge, gratuitement, par l'application "Mes Transferts". Classiquement, il suffira à l'utilisateur d'indiquer le numéro de mobile du bénéficiaire pour lui transférer des fonds. La particularité de cette incarnation (par rapport aux services tels que Kwixo ou Pay2You) est d'être réservée aux clients de la banque (pour l'envoi, les destinataires peuvent ne pas être clients). Ce n'est, finalement, qu'une gestion de virement bancaire à l'interface simplifiée.

Enfin, un quatorzième logiciel vient "chapeauter" les multiples applications proposées, donnant un accès unifié à tous les services disponibles. Celui-ci est à mon sens la "clé" de "BNP Paribas Mobile" en tant qu'offre à part entière, car il déterminera le niveau d'intégration de l'ensemble.

Si on exclut la partie téléphonie, dont j'avoue avoir du mal à comprendre la justification de la part d'une banque, la riche combinaison de services de "BNP Paribas Mobile" pourrait définir l'état de l'art de la banque mobile à ce jour. En ce sens, elle rappelle des initiatives telles que Kaching de CBA ou l'AppStore de La Caixa, dont elle mixe les ingrédients respectifs.

Sans introduire de nouveautés révolutionnaires, en apportant simplement quelques petits plus utiles à des applications relativement classiques, qui couvrent un large spectre de fonctions, la nouvelle offre n'en pose pas moins un jalon dans le paysage bancaire français.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)