C'est pas mon idée !

mardi 20 juillet 2021

Square lance sa banque

Square
Si la toute dernière annonce de Square cause la surprise, ce n'est pas par son contenu mais par le temps qu'elle aura mis à mûrir ! Car, depuis ses lointains premiers pas dans l'encaissement sur mobile, en passant par le crédit et la carte de débit à destination des professionnels, l'arrivée de son offre bancaire devenait progressivement une évidence.

Douze ans après ses débuts, la jeune pousse reste étonnamment fidèle à sa vision d'origine de faciliter la vie des (très) petits commerces. En effet, Square Banking est conçue spécifiquement pour ses millions de clients existants qui opèrent une boutique (physique, pour la plupart) seuls ou en famille et qui ont tendance à combiner (voire mélanger) la trésorerie de leur société et leurs finances personnelles dans leurs pratiques quotidiennes. Cette simple caractéristique la rend déjà relativement unique.

Une autre particularité importante de la solution, surtout en comparaison des nombreux nouveaux entrants sur le segment des TPE, est d'inclure d'emblée une gamme de produits étendue. À la carte Square, disponible depuis plus de deux ans, qui donne accès instantanément aux sommes encaissées avec la plate-forme de la marque, s'ajoute naturellement un compte de dépôt, toujours sans frais, autorisant notamment les règlements de fournisseurs et autres dépenses par virement avec le même avantage.

Le financement fait également partie de l'ensemble. Sous son nouveau nom de Square Loans, il conserve les principes de fonctionnement qui ont fait son succès jusqu'à maintenant (avec 460 000 bénéficiaires à date) : une éligibilité déterminée par l'analyse de l'historique des ventes, telles qu'elles ressortent des transactions enregistrées, des propositions de prêt proactives, contextuelles et personnalisées et un mode de remboursement indolore par prélèvement d'une fraction plafonnée du chiffre d'affaires.

Square Banking

Enfin, parce que les entrepreneurs ont besoin d'encouragements pour mettre de l'argent de côté, la dernière composante (à ce jour) de Square Banking est un compte d'épargne possédant quelques originalités. Il peut, par exemple, être alimenté automatiquement par un pourcentage prédéterminé de chaque vente réalisée. Il permet aussi de créer des réserves thématiques – pour les impôts et taxes à venir, pour un imprévu, pour le renouvellement d'un équipement… – qui aident à entretenir les bonnes habitudes.

Square se positionne immédiatement comme un redoutable concurrent des banques traditionnelles, sur un marché largement négligé par ces dernières. Après avoir réussi un pari similaire sur la facturation et l'encaissement, elle élargit aujourd'hui son champ d'action dans un autre domaine stratégique, en cherchant d'abord à répondre aux besoins profonds de sa cible, en assemblant une offre cohérente et intégrée et en éliminant les frictions habituelles. Comme, en outre, elle s'adresse prioritairement à ses utilisateurs actuels, dont elle a déjà conquis la confiance, elle pourrait s'imposer rapidement…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)