C'est pas mon idée !

mardi 13 juillet 2021

MX voit du bien-être financier partout

MX
Il sont de plus en plus nombreux, aux quatre coins de la planète, ces agrégateurs de comptes bancaires qui souhaitent dépasser leur mission originelle de fournisseur de données brutes et ainsi remonter dans l'échelle de la valeur. Pour plus d'impact, l'américain MX développe maintenant différentes méthodes permettant d'intégrer ses services.

Après une première approche à destination des institutions financières, l'entreprise applique désormais son expertise de l'analyse des transactions à la production d'information déterminante pour évaluer et, potentiellement, améliorer le bien-être du consommateur : suivi de l'évolution du comportement, prédiction de tendance budgétaire, suggestion d'épargne, détection de paiement en double ou d'abonnement superflu…, autant de contenus qui enrichissent les simples listes d'opérations habituelles.

Fidèle à son modèle historique, MX fournit l'accès à cette connaissance intelligente par l'intermédiaire d'API, grâce auxquelles les entreprises peuvent contrôler précisément la manière dont elles la présentent à leurs utilisateurs. Mais une autre option est également disponible, en particulier à l'intention des organisations qui ne se font pas spécialité de la gestion des finances personnelles : ce sont des « widgets », composants visuels prêts à déployer en quelques gestes dans n'importe quelle page web ou application mobile.

MX Financial Insights Widget

Outre la promesse aux acteurs qui les implémentent sur leurs sites de stimuler de la sorte l'engagement de leurs visiteurs, l'ambition visée par la startup, notamment à travers ses efforts de facilitation de leur mise en œuvre, serait de voir ses fragments d'information – qui représentent aussi de puissants facteurs d'aide à la décision – installés partout où, par leur positionnement et par leur adaptation à un contexte approprié, ils sont susceptibles d'exercer un impact positif sur la santé financière de l'individu concerné.

Pour ne prendre qu'un exemple, imaginons une solution de paiement en ligne (s'appuyant sur une API d'initiation de paiement, pour faire bonne mesure) qui serait accompagnée d'un aperçu instantané de la prévision de son solde de compte à 30 jours afin de l'alerter, le cas échéant, d'un risque de dépassement ou, dans une hypothèse plus réaliste (hélas), de manière à l'encourager à recourir à une offre de règlement en plusieurs fois. Une multitude de cas d'usage semblables peuvent être aisément envisagés.

À mi-chemin entre les outils de PFM autonomes et les fonctions dédiées conçues par les banques pour leurs propres applications généralistes, MX explore une voie intermédiaire pour l'optimisation du bien-être financier, en proposant d'en immerger les principes au cœur des parcours du quotidien, là où ils ont le plus de chances, notamment, d'influencer les gestes de consommation. Il reste cependant à voir si ceux auxquels elle s'adresse reconnaîtront l'opportunité ou n'y verront qu'un risque de freiner leur activité…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)