C'est pas mon idée !

samedi 24 avril 2021

Wise ouvre son capital à ses clients

Wise (ex-TransferWise)
Toutes les entreprises désireuses de mieux satisfaire leurs clients recherchent régulièrement les meilleurs moyens d'écouter leurs besoins et de comprendre leurs attentes. Wise (ex-TransferWise) expérimente aujourd'hui une idée originale afin de maintenir le lien avec sa communauté, à travers une distribution d'actions de la société.

La question se pose à un moment charnière dans l'existence de l'entreprise. En effet, aux débuts d'une startup, les premiers utilisateurs sont en majorité des aficionados prêts à s'impliquer dans le développement de ce qu'ils perçoivent un peu comme leur bébé, sans nécessiter d'incitations spécifiques. Mais après 10 ans de fonctionnement et plus de 10 millions d'adeptes conquis dans le monde entier, avec un catalogue qui se diversifie tous azimuts, il devient évidemment plus difficile d'entretenir le même engagement.

Comme nombre d'organisations, aussi bien parmi les jeunes pousses que dans les grands groupes, Wise a depuis longtemps instauré un programme d'actionnariat à l'intention de ses salariés. En fait, elle a poussé le concept à un point tel que, à ce jour, la totalité des 2 400 personnes qu'elle emploie sont également propriétaires d'une petite fraction de son capital et profitent de la sorte des retombées de la réussite. Le principal objectif visé dans ce cas est, naturellement, de stimuler la fidélité des collaborateurs.

Une motivation identique, complémentaire à d'autres considérations, conduit en outre parfois des petites structures à faire appel à l'investissement participatif. Monzo en était, historiquement, un des plus fervents partisans et ses succès en la matière ont certainement contribué à la création de sa robuste communauté, qui concourt activement à la définition de ses produits et aux choix de ses priorités. À la croisée de ces différentes sources d'inspiration, vient désormais se glisser le modèle retenu par Wise.

Share in the future of Wise

Dans le cadre d'un test préliminaire, le trublion des transferts internationaux offre donc gratuitement une action ordinaire à un échantillon de 2 000 clients. Au-delà du cadeau ainsi distribué – d'une valeur unitaire de 125 dollars, au cours officiel de la dernière transaction enregistrée sur le titre, et quoique légèrement empoisonné en raison des contraintes fiscales attachées –, l'ambition est avant tout d'inviter les heureux bénéficiaires de la démarche à prendre part au pilotage et aux orientations des activités.

En arrière-plan, les fondateurs de Wise sont intimement convaincus que les utilisateurs des services qu'ils proposent sont les mieux placés pour ressentir et observer les problèmes qu'ils essaient de résoudre depuis toujours et que, en conséquence, ils doivent avoir voix au chapitre lorsqu'il s'agit d'élaborer et de déployer les solutions correspondantes. Leur préoccupation majeure consiste alors à accéder à cette connaissance indispensable à leur mission, hélas diffuse et complexe à capter.

En synthèse, l'enjeu, classique dans les entreprises d'une certaine taille, est de conserver une relation étroite avec les clients afin d'assurer l'alignement de la stratégie avec leurs attentes. Les exemples d'initiatives en ce sens sont abondants, incluant généralement la constitution de communautés aux formes variées, mais rares sont celles qui remplissent leur office. Wise espère franchir l'obstacle grâce à la notion d'appartenance réelle qu'elle y insère (en réaffirmant, au passage, le mandat opérationnel des parts de capital).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)