C'est pas mon idée !

vendredi 2 avril 2021

Un compte multi-cartes pour tous les usages

FairFX
Imaginez la situation de FairFX, division du groupe Equals spécialisée dans les solutions de paiement internationales à destination des consommateurs, à l'occasion de la pandémie… et de ses restrictions de déplacement. Loin de baisser les bras, elle a exploré les moyens de rebondir, dont ses « cartes liées » représentent un aboutissement.

Le point de départ reste le produit phare d'origine de l'entreprise, à savoir une carte prépayée, autorisant, sans frais, les opérations en 15 devises dans 190 pays du monde entier. Armé de l'application mobile associée, le porteur peut dorénavant demander gratuitement et piloter autant de cartes supplémentaires qu'il le souhaite, toutes adossées à son compte, en choisissant pour chacune si elle dispose d'un solde indépendant (dont il conserve le contrôle) ou si elle a directement accès au dépôt principal, mis en commun.

La simplicité du concept permet d'imaginer une multitude de cas d'usage possibles, depuis l'argent de poche des enfants ou l'allocation pour un voyage scolaire jusqu'aux dépenses partagées d'un groupe d'amis ou de colocataires, en passant par la gestion des rémunérations des services à la personne (baby-sitter, jardinier…) ou le règlement des achats effectués par un aidant qui se charge des courses… Toute circonstance impliquant des transferts d'argent récurrents vers un même bénéficiaire peut être couverte.

FairFX Linked Cards

L'initiative constituera un test intéressant de la théorie des niches : alors que des jeunes pousses développent des offres dédiées à toutes sortes de cibles de clientèle, par exemple les parents désireux de fournir un instrument de paiement moderne à leur progéniture, l'approche générique de FairFX parviendra-t-elle à les séduire bien qu'elle soit dépourvue des fonctions sophistiquées qui sont censées faire la différence, telles que le choix des commerces autorisés, l'option de validation préalable… ?

En tout état de cause, il faudra retenir de son expérience la capacité d'adaptation de la startup britannique, qui, au vu de la conjoncture, n'hésite pas à abandonner provisoirement (?) son ambition historique sur le marché du voyage et évalue rapidement des pistes de reconversion prometteuses, capitalisant, au moins partiellement, sur le nouvel environnement post-crise. Voilà une brillante illustration de la valeur de l'agilité dans une organisation soumise à des aléas et autres transformations exogènes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)