C'est pas mon idée !

mardi 23 mars 2021

Wefox s'attaque à la prévention

Wefox
Que l'industrie de l'assurance doive s'engager dans la prévention n'est plus une idée neuve depuis belle lurette. Pourtant, les initiatives dans ce domaine restent rares, ponctuelles et superficielles. Alors quand la jeune pousse allemande Wefox évoque son intention de développer une solution spécialisée, notre attention est immédiatement en éveil.

Le projet, mené par une équipe parisienne et qui devrait aboutir d'ici à l'année prochaine, vise à créer un dispositif multi-facettes exploitant les données produites par les smartphones et autres objets connectés afin d'alerter ses utilisateurs des dangers qui les guettent, individuellement ou collectivement, dans diverses circonstances de la vie quotidienne, depuis les conditions routières dégradées lors d'un trajet automobile jusqu'à une fenêtre laissée ouverte au domicile alors qu'une tempête est en approche.

Selon les termes de Julian Teicke, cofondateur et directeur général de la startup, Wefox Prevent serait conçue et bâtie comme une activité à part entière, relativement indépendante de la ligne de produits et services d'assurance. L'objectif poursuivi de la sorte est de lutter contre le syndrome de l'espionnite, à savoir la suspicion et la méfiance que, par exemple, les consommateurs ressentent parfois vis-à-vis de la surveillance de leur comportement au volant dans le but de leur accorder des réductions de prime.

Débarrassée d'une telle dépendance à un contrat commercial (dont on s'interroge sur ses frontières), la promesse d'exploitation des données collectées à des fins exclusives de prévention paraîtra plus crédible. Dans une certaine mesure, il s'agit là d'une opposition majeure de perception avec les acteurs traditionnels : quand ceux-là considèrent que leurs clients ne seront sensibles qu'à un facteur prix, Wefox veut d'abord défendre la valeur intrinsèque de ses outils, en les rendant désirables pour eux-mêmes.

Wefox - Insurance but simple

À ce stade, il n'est (évidemment) pas encore officiellement question de modèle économique pour Wefox Connect, mais ce n'est pas nécessairement une préoccupation centrale, en tous cas en tant que fonction autonome (notion qui a donc ses limites). En effet, le principe directeur de la démarche devrait logiquement reposer sur l'impact positif d'une stratégie de prévention efficace et largement adoptée sur les taux de sinistre, entraînant automatiquement une réduction statistique des coûts de l'assurance.

En synthèse, Wefox semble vouloir aborder une perspective différente sur la prévention. Tandis que, pour les assureurs historiques, elle fait partie intégrante de leur rôle, ce qui les conduit à la proposer en complément de leurs offres habituelles, l'InsurTech prend l'hypothèse que les personnes à qui elle s'adresse n'établisse pas cette relation et elle leur apporte donc une réponse correspondant à leur sensibilité, quand bien même, en interne, elle maintient un lien fort, entre autres du point de vue de l'équilibre financier.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)