C'est pas mon idée !

mardi 9 février 2021

Visa simule le temps réel avec l'IA

Visa
Parce que les systèmes de paiement traditionnels ne fonctionnent toujours pas en temps réel et parce qu'il faudra certainement attendre longtemps avant que la situation ne change, Visa se concentre désormais sur la meilleure solution de repli dans le monde moderne : des prédictions concoctées par une intelligence artificielle.

Pendant des années, les institutions financières ont cherché à se convaincre que les traitements différés qui régissent leur processus depuis les débuts de leur informatisation et qui font que les transactions ne sont effectivement enregistrées dans leurs systèmes que plusieurs heures – voire plusieurs jours – après leur exécution étaient parfaitement acceptables et ne nécessitaient aucune évolution. Hélas, l'instantanéité universelle de notre environnement « digital » est en passe de les ramener à la réalité.

Naturellement, au vu de l'étendue et de la complexité de l'industrie des paiements, auxquelles s'ajoute la diversité des acteurs impliqués, il serait totalement irréaliste d'envisager de rendre rapidement les réseaux existants aptes à gérer les échanges au fil de l'eau. Oubliant peut-être que cette étape devrait constituer sa priorité à long terme, Visa propose donc un palliatif, dès aujourd'hui, consistant en une sorte de simulation, déclinée aussi bien pour les utilisateurs finaux que pour les partenaires.

Côté consommateurs, là où la demande de visibilité immédiate sur les achats réalisés se fait aujourd'hui la plus pressante, conduisant quelques pionniers (de plus en plus nombreux) à déployer eux-mêmes des artifices approximatifs afin de la satisfaire, le service « Smarter Posting » recourt à des algorithmes qui vont déterminer sans délai si le montant soumis lors de la requête d'autorisation a de bonnes chances d'être définitif ou s'il risque d'évoluer (par exemple en raison d'incertitudes sur un taux de change).

Ainsi armés, les établissements qui rechignent jusqu'à maintenant à présenter à leurs clients des relevés dans lesquels les montants pourraient s'avérer erronés et être amenés à changer, et préfèrent, de ce fait, retarder l'affichage de la véritable situation de leurs comptes (quitte à parfois les laisser encourir un coûteux découvert…), devraient surmonter leurs réticences et restituer l'information au plus tôt, sans craindre les récriminations de personnes désorientées par des ajustements intempestifs.

VisaNet +AI

Autre outil de la panoplie VisaNet +AI, « Smarter Settlement Forecast » s'insère dans l'arrière-salle de la chaîne de valeur, en proposant aux institutions financières une prévision des flux auxquels elles devront faire face lors de la phase de compensation issue du traitement quotidien des transactions, quand les comptes des participants aux réseaux sont équilibrés entre émetteurs et acquéreurs et les dettes accumulées par les porteurs sont réglées au profit des commerçants où ils ont fait leurs emplettes.

Dans ce cas, l'enjeu n'est pas tant pour les banques d'assumer les flux de paiement par carte en temps réel, ce qui n'aurait guère de sens (et serait terriblement inefficace), mais d'optimiser le pilotage de leur trésorerie, en mobilisant uniquement les fonds nécessaires à la tenue de leurs engagements. Estimant que leur équipement actuel est lacunaire en la matière, Visa met à leur disposition ses propres capacités d'anticipation (à 7 jours), reposant sur ses observations de l'historique de leurs échanges.

Après le lancement apparemment réussi de « Smarter STIP » l'été dernier, destiné en quelque sorte à se substituer au système d'information de ses partenaires lors d'une défaillance, ces deux nouveaux produits précisent définitivement les contours de la gamme VisaNet +AI : son ambition est d'exploiter l'intelligence artificielle dans le but de combler les faiblesses endémiques du secteur, y compris celles que l'entreprise a elle-même contribué à créer et continue, d'une certaine manière, à faire perdurer.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)