C'est pas mon idée !

mercredi 10 février 2021

Alfa crée la banque instantanée sur messagerie

Alfa-Bank
Fermez les yeux et imaginez : depuis votre téléphone mobile, vous cliquez sur un lien qui lance votre messagerie sociale préférée (WhatsApp, Telegram, Facebook Messenger…) et vous propose d'ouvrir et de commencer à utiliser un compte de paiement en 10 secondes. Vous ne rêvez pas, c'est la nouvelle offre de la russe Alfa-Bank.

Bien sûr, la palette de services disponibles dans Alfa-Message est plutôt limitée. Avec sa carte de débit virtuelle, sa fonction d'envoi d'argent aux proches, son plafond (vraisemblablement réglementaire) de 40 000 roubles (environ 450 euros) par mois (et 15 000 roubles par opération)…, il n'est pas question, pour l'instant, de rivaliser avec la banque classique. Mais voilà tout de même un porte-monnaie mobile d'appoint – entièrement gratuit – qui saura se rendre utile dans diverses circonstances.

Son principal avantage est incontestablement son incroyable facilité et rapidité d'accès. Aucun téléchargement, aucune installation, il suffit d'enregistrer un nouveau correspondant dans son outil de messagerie favori. En quelques gestes, l'inscription est finalisée et la carte est enregistrée dans Apple Pay et Google Pay, prête à régler les achats dans les commerces de proximité, tandis que son numéro, sa période de validité et son code de sécurité restent à portée de la main pour les transactions en ligne.

Grâce à une interface (basique) intégrée, toutes les interactions sont pilotées à travers la messagerie, depuis la consultation des opérations réalisées et des caractéristiques de la carte (dont les limites applicables) jusqu'à l'approvisionnement du compte (via les moyens de transfert les plus courants), en passant par la connexion directe à une ou plusieurs cartes existantes, sur lesquelles seront imputées les dépenses effectuées, ou encore l'envoi d'une carte pré-chargée à un ami (toujours sous la forme d'un lien).

Alfa, banque instantanée sur messagerie

En synthèse, la solution d'Alfa-Bank représente une intéressante combinaison entre un instrument de paiement traditionnel, donc accepté (presque) universellement, et un porte-monnaie virtuel, dont la vocation est de simplifier au maximum, en l'occurrence de façon magistrale, la gestion et les mouvements d'argent, en particulier dans le cercle familial (par exemple à destination des enfants) ou dans certains usages spécifiques du quotidien (versement des émoluments d'une baby-sitter, partage de frais en groupe…).

L'initiative possède un côté anecdotique qui ne doit pas tromper. Outre son objectif de conquête de clients à travers ce dispositif original, la banque porte également l'ambition stratégique d'immerger une multitude de services au cœur d'un canal extrêmement populaire, en complémentarité avec les autres supports de la relation. Elle exploitera bientôt les messageries tous azimuts, pour suggérer la souscription d'un produit, confirmer un pré-accord pour un crédit personnel, solliciter un prêt, signer un contrat…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)