C'est pas mon idée !

mardi 3 novembre 2020

Cashbee embrasse toute l'épargne

Cashbee
Dans la FinTech (tout comme dans la banque, d'une certaine manière), l'univers de l'épargne se divise en deux catégories distinctes, répondant à des objectifs différents : les comptes à intérêts fixes et l'investissement. Avec l'introduction de son premier produit d'assurance-vie, Cashbee établit pour la première fois un pont entre eux.

Depuis son lancement en 2019, la jeune pousse propose au consommateur français de mettre de l'argent de côté sans douleur, grâce, entre autres, à un moteur intelligent qui évalue automatiquement les disponibilités sur son compte courant et les verse sur un compte séparé, faiblement rémunérateur (0,6% après une courte période promotionnelle initiale) mais sécurisé et toujours accessible, idéal dans le but de constituer une réserve de précaution ou de préparer un achat important à court ou moyen terme.

La solution est, en revanche, mal adaptée aux projets plus lointains – acquisition d'un logement, anticipation de la retraite, financement des études d'un enfant – pour lesquels les spécialistes recommandent plutôt de recourir à l'investissement sur les marchés, par exemple à travers des supports d'assurance-vie (et leurs avantages fiscaux). Dans le monde des startups de la finance, il s'agit du domaine réservé des « robots-conseillers », dont les acteurs ont leurs propres codes… et une autre approche des besoins.

Cashbee rassemble donc désormais les deux modèles au sein d'une plate-forme unique, dans laquelle l'utilisateur épargne avec la même simplicité pour toutes ses ambitions. Outre le compte basique, il a également accès en quelques clics à une gamme de véhicules d'investissement à l'état de l'art (fournis par Generali) : adaptés à son profil de risque… et socialement responsables (jusqu'à permettre de choisir entre thématiques technologique, inclusive ou climatique), avec des frais réduits et transparents.

Cashbee+

Le principe de fonctionnement originel reste inchangé. Ainsi, quand l'application suggère de transférer une partie des liquidités du compte courant connecté, le client peut maintenant décider, d'un geste, de les porter sur son compte rémunéré ou vers son portefeuille d'assurance-vie, selon ses priorités du moment ou en fonction de l'évolution de sa situation. Naturellement, il est aussi possible de programmer des versements récurrents ou d'exécuter des virements ponctuels entre tous les comptes enregistrés.

En combinant de la sorte les deux instruments d'épargne les plus populaires (en France), Cashbee franchit une étape essentielle vers une approche véritablement centrée sur le consommateur. Il lui restera cependant encore, pour affirmer sa différence, à s'extraire d'une présentation de son offre aujourd'hui beaucoup trop focalisée sur ses produits, laissant, dans une large mesure, chacun seul face à ses responsabilités, qui ne résonnera probablement pas auprès de la majorité peu avertie de la population.

Quand (un jour, j'espère) l'outil prendra l'utilisateur par la main, le guidera pas à pas vers les solutions « techniques » correspondant à ses envies et ses rêves, l'accompagnera au quotidien vers leur réalisation, trouvera habilement l'équilibre entre les échéances désirées, lui donnera toutes les clés afin de prendre le contrôle de son patrimoine (et de son avenir)…, alors la vision du « client d'abord » sera enfin devenue réalité et le silotage par métier, existant aussi dans les banques, pourra être rangé aux oubliettes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)