C'est pas mon idée !

vendredi 16 octobre 2020

Essayez cette assurance avant de l'adopter

Metromile
Bien qu'une majorité de conducteurs soient en position de réaliser d'importantes économies sur leur assurance en basculant sur une offre au kilomètre, beaucoup hésitent à franchir le pas parce qu'ils n'en appréhendent pas concrètement les bénéfices potentiels. L'américaine Metromile leur propose donc de faire un test avant de signer.

Il en est de ces approches un peu différentes de la couverture automobile comme de toutes les innovations : entre la flemme de changer de fournisseur, la méfiance (légitime) vis-à-vis de promesses un peu trop séduisantes et la crainte de contractualiser avec une entreprise (relativement) inconnue, rares sont les personnes qui osent adopter la solution de Metromile. Afin d'accélérer sa croissance, la jeune pousse vise à réduire au moins un de ces facteurs, le doute sur les avantages, grâce à son application mobile.

Dans son principe, l'option « Ride Along » se veut aussi simple d'accès et d'utilisation que possible. Après téléchargement du logiciel sur son téléphone, l'utilisateur fournit d'abord quelques informations sur lui-même, son véhicule et ses préférences de protection, puis active l'analyse de ses déplacements. Environ deux semaines plus tard, sans aucune autre intervention de sa part, il obtient une estimation réaliste de la prime qui lui serait facturée en fonction de sa pratique réelle au volant. Enfin, s'il est convaincu par l'expérience, il ne lui reste alors plus qu'à souscrire, imédiatement, en quelques gestes.

Metromile – Ride Along

Naturellement, cette option « essayez avant d'acheter » a une portée limitée, puisqu'elle ne permet au consommateur que de vérifier le coût de la police. Les autres aspects du produit, tels que les modalités et la réactivité de prise en charge d'un sinistre, le niveau d'indemnisation, la qualité de service en général…, qui sont tout aussi critiques dans le choix d'une assurance, ne pourront être effectivement jugés qu'après engagement. Mais il est vrai que, comme le démontrent les comparateurs (le canal privilégié pour la prospection), le prix constitue (hélas) le principal critère de sélection du secteur.

Plus d'une décennie après la commercialisation des premiers contrats ajustables selon le comportement de l'automobiliste (qu'il s'agisse de la distance parcourue ou du mode de conduite, qu'exploite par ailleurs Metromile), le modèle n'a toujours pas réussi à s'imposer sur le marché, probablement sous l'influence conjuguée d'une inquiétude des clients quant aux usages des données captées dans ce but et de la difficulté à anticiper les gains futurs. L'initiative de la startup pourra peut-être lever ce dernier obstacle… mais le progrès sera-t-il suffisant pour déclencher une vague d'adhésion massive ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)