C'est pas mon idée !

mercredi 7 octobre 2020

BofA lance un planificateur financier à 360°

Bank of America
Préparer un projet d'avenir est déjà une tâche difficile pour la plupart d'entre nous. Envisager simultanément toutes nos envies et tous nos besoins, à court et à long terme, est quasiment impossible. C'est pourquoi Bank of America lance « Life Plan », conçu pour aider ses clients à établir les priorités dans leurs objectifs… et les atteindre.

La vie n'est pas aussi structurée et organisée que la représentation qu'en font les outils traditionnels des banques (et, en général, leurs conseillers spécialisés) : une réserve de secours d'un côté, un portefeuille d'investissement pour une retraite confortable de l'autre, une location de longue durée ici, pour la voiture, un crédit immobilier là, pour la résidence… Pour le commun des mortels, tous les sujets se mêlent en permanence et trouver le parfait équilibre entre eux demande des efforts extraordinaires.

Avec « Life Plan », intégré aux applications web et mobile de Bank of America, les consommateurs vont enfin pouvoir prendre le recul nécessaire sur leur finances personnelles, grâce à une approche holistique de leurs attentes. Dans cette perspective, son point d'entrée – détaché des catégories bancaires habituelles – invite l'utilisateur à sélectionner et formaliser ses ambitions, à tous les horizons de temps, pour chaque phase de l'existence, et à travers tous les domaines : santé, famille, habitat, travail, loisirs…

Une fois cette étape achevée (les éléments fournis pouvant naturellement être modifiés et enrichis à tout moment), la plate-forme propose de suivre l'avancement des différentes cibles enregistrées et, surtout, offre, afin d'en faciliter et en accélérer la réalisation, d'une part, des guides génériques ainsi que, d'autre part, des recommandations opérationnelles destinées à progresser, pas à pas, vers le but désiré. Enfin, il est possible d'entrer en relation avec un professionnel pour un conseil approfondi.

Bank of America Life Plan

L'expérimentation menée par Bank of America, durant huit mois, avant le déploiement généralisé, ce mois-ci, de « Life Plan », démontre la diversité de ses usages, puisque les cinq objectifs les plus populaires, retenus chacun par environ 30% des testeurs sont : la gestion de budget et les premiers pas d'épargne, la constitution d'une retraite, l'acquisition d'un logement, l'anticipation d'un achat d'importance et l'optimisation du score de crédit. Tous les volets de la planification financière sont donc représentés !

Naturellement, les sceptiques argueront qu'un tel dispositif ne s'adresse qu'à une partie de la population, convaincue des bienfaits d'une programmation de sa vie à l'avance. Mais ce doit aussi être son rôle (et celui de la banque) que d'encourager un minimum de préparation aux imprévus ou à de grands événements. Si le logiciel tient ses promesses, il devrait être capable, par exemple, d'accompagner la transition de la création d'un fonds d'urgence vers la mise en place d'une cagnotte pour une échéance plus lointaine.

En synthèse, ce que dessine Bank of America avec « Life Plan » est le conseil financier du XXIème siècle, profitant de l'analyse intelligente des données – celles des comptes, qui reflètent les comportements, et les autres, fournies spécifiquement à cette fin, qui décrivent les rêves – pour élaborer des stratégies personnalisées, adaptées à chaque cas particulier, en substitution du banquier d'antan, qui, aujourd'hui, ne connaît plus ses clients, faute de contacts réguliers et d'engagement sincère dans la relation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)