C'est pas mon idée !

vendredi 15 mai 2020

Tencent se mue en agence de notation

WeChat
Quelques semaines après le lancement officiel de son offre de crédit à la consommation, Fen Fu, intégrée à sa plate-forme de paiement WeChat Pay, Tencent propose désormais son système de notation à toutes les entreprises chinoises, suivant en cela les traces de son concurrent Alibaba et son service Sesame Credit, qui existe depuis 5 ans.

Dès maintenant, les quelques 600 millions d'utilisateurs de son porte-monnaie mobile, le plus populaire du pays, se voient attribuer des « points de paiement », supposés représenter leur crédibilité et leur fiabilité personnelles. Cette sorte de score est, comme il se doit, établie par des modèles d'intelligence artificielle appliqués à différents ensembles de données, depuis le classique historique de crédit jusqu'aux comportements du quotidien, tels qu'ils sont révélés par les mouvements d'argent enregistrés.

Initialement mis au point pour les prêts distribués directement dans WeChat, le système acquiert ainsi son autonomie, divers usages en étant envisagés. Le plus évident consiste à le mettre à la disposition des institutions financières susceptibles de l'utiliser en substitution ou en complément aux acteurs historiques du score de crédit (les Equifax ou Experian du marché). Mais Tencent imagine aussi une exploitation au cœur des jeux vidéo, où il servirait à évaluer la confiance qui peut être accordée à un participant.

La domination écrasante, en Chine, des moyens de paiement mobiles des deux géants technologiques Alibaba et Tencent procure à ces derniers une position privilégiée pour devenir des pourvoyeurs universels d'information sur les consommateurs, à la fois par leur capacité à accéder à toutes sortes de données sur leurs moindres faits et gestes, par leur couverture extensive de la population – y compris parmi les exclus des scores traditionnels – et grâce à leur expertise en matière de calcul et d'analyse.

À défaut de fournisseurs équivalents dans les pays développés, c'est le concept de banque ouverte (« open banking ») qui devrait logiquement y jouer le même rôle et permettre de développer une approche du score de crédit plus objective, plus inclusive, plus accessible, plus transparente et probablement moins coûteuse que celle qui est aujourd'hui concentrée entre les mains d'un petit groupe d'entreprises mondiales. En cette période d'incertitude et d'anomalies conjoncturelles dans les situations individuelles, il serait important que les rares initiatives du genre soient reconnues et activées.

WeChat Pay

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)