C'est pas mon idée !

mercredi 13 mai 2020

Comprendre l'argent en sauvant une île…

NatWest
Les écoles fermées pour cause de pandémie, beaucoup de parents se trouvent désarmés face au défi de prendre, au moins partiellement, le relais des professeurs auprès de leur progéniture. Non contente de leur offrir un cours spécialisé hebdomadaire, NatWest leur a également concocté un jeu vidéo consacré à l'apprentissage de l'argent.

Ce n'est certes pas la première fois qu'une banque s'attaque à l'idée d'aborder l'éducation financière sous un angle ludique, portée par la conviction que les enfants comprennent et retiennent mieux les notions qui leur sont enseignées quand elles sont enrobées dans une activité amusante. Cependant, l'établissement britannique pousse cette fois le raisonnement très loin, avec un titre digne des standards les plus élevés, disponible pour les principales plate-formes du marché (Playstation, Xbox, Switch, Steam).

Avec Island Saver, il n'est donc pas question de se contenter d'introduire quelques personnages sympathiques, tableaux de scores et autres gadgets dans un programme avant tout pédagogique, mais bien d'un jeu à part entière, dans lequel les thématiques sérieuses sont intégrées intelligemment au cœur du synopsis. Dans une certaine mesure, le principe consiste à rendre l'apprentissage totalement invisible, immergé dans l'histoire passionnante que l'utilisateur construit au fur et à mesure de son parcours.

Island Saver

En l'occurrence, le concept prend la forme d'une île virtuelle, découpée en différents paysages (jungle, arctique, désert, plage, volcans…), à découvrir en perspective subjective, sans aucune violence (cible de 7 à 14 ans oblige). Pour l'essentiel, l'argument développé propose au jeune explorateur de débarrasser les lieux qu'il visite de la pollution qui l'encombre et des parasites qui la font proliférer, tout en essayant de sauver la vie animale – ou plutôt, « bankimale », selon la terminologie adoptée – qui les habite.

Au cours de ses aventures, le joueur est récompensé en monnaie sonnante et trébuchante (toujours virtuelle, bien sûr) pour les missions de nettoyage qu'il accomplit. Progressivement, il appréhendera aussi le sujet de l'épargne, en déposant ses gains auprès des « bankimaux », il découvrira l'utilité de payer des impôts, afin d'entretenir l'île paradisiaque qu'il arpente, il pourra recourir à l'emprunt pour réaliser un projet d'ampleur et il aura même l'occasion de se frotter aux problèmes du change de devises…

Fort opportunément pendant la période actuelle de confinement, qui laisse du temps aux enfants pour des activités variées, NatWest expérimente une approche relativement originale de la formation aux bases de la gestion de finances personnelles, axée sur une incitation subtile à acquérir de bonnes habitudes dans un contexte ludique, en espérant que les comportements ainsi inculqués deviennent ensuite un réflexe dans la vie courante. Incidemment, le modèle pourrait certainement être décliné pour les adultes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)