C'est pas mon idée !

mardi 7 avril 2020

Chime accélère le versement des aides

Chime
Pour le sixième épisode de ma série consacrée à la « créativité en temps de crise », je vous invite à nous attarder sur une excellente idée que la néo-banque américaine Chime déploie à la mesure de ses (modestes) moyens et qui devrait inspirer des institutions bien plus puissantes, tellement mieux placées pour la généraliser.

L'initiative a germé rapidement après l'annonce par le vote par le Congrès d'une loi historique attribuant automatiquement une aide de 1 200 dollars (auxquels s'ajouteront 500 dollars par enfant) à tout adulte dont les revenus annuels sont inférieurs à 75 000 dollars. Car, si le geste est évidemment bienvenu, beaucoup de familles se trouvent déjà en grande difficulté et la perspective de devoir attendre 2 ou 3 semaines de délai administratif avant de recevoir les subsides promis constitue un handicap majeur.

En conséquence, Chime met en œuvre un dispositif exceptionnel visant à avancer les fonds immédiatement aux personnes éligibles. Pour ce faire, elle adapte simplement son option de découvert gratuit, SpotMe, qui, jusqu'à maintenant, permettait aux clients répondant à un certain nombre de critères (notamment un dépôt mensuel supérieur à 500 dollars) de bénéficier d'un coussin de sécurité de 20 à 100 dollars, remboursable (comblé, en fait) sans frais dès qu'un versement est effectué sur le compte.

Ici, il s'agit de porter temporairement la limite à 1 200 dollars (le montant de l'aide publique), laissant ainsi les utilisateurs concernés subvenir à leurs besoins d'urgence alors même que leur compte bancaire n'autorise pas, en principe, les soldes négatifs. La seule limite de l'opération – et elle est de taille – est que, en alignement avec le risque financier que la startup est capable d'assumer en propre (avec le soutien de ses investisseurs), elle n'est proposée, pour l'instant, qu'à 1 000 clients, tirés au sort.

Chime – Getting Americans faster COVID-19 stimulus payments

La démarche de Chime comporte deux volets essentiels pour un accompagnement optimal des consommateurs confrontés aux circonstances actuelles, dont tous ceux qui ont perdu leur emploi du jour au lendemain. D'une part, elle procure un accès anticipé à la totalité de l'argent qui leur est dû, quelle que soit leur situation de crédit (en particulier leur plafond de découvert autorisé). D'autre part, le service est offert gratuitement (il est toutefois possible de laisser un pourboire après apurement de la dette), ce qui représente un avantage considérable par rapport aux conditions habituelles des banques.

Tous les établissements pourraient certainement s'approprier le concept : l'analyse des riches données qu'ils détiennent devrait leur permettre d'identifier assez facilement, pour une bonne partie de leur clientèle, les candidats aux subventions, leur degré de fragilité et leur fiabilité, de manière à leur octroyer une facilité de crédit adaptée. En France, on pensera, par exemple, aux entrepreneurs individuels et aux responsables de TPE, qui risquent, eux aussi, de souffrir en attendant le règlement de leur indemnisation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)