C'est pas mon idée !

samedi 4 janvier 2020

BBVA s'aventure sur la place de marché Amazon

BBVA
Voilà encore une étonnante initiative de la part de BBVA, illustrant simultanément trois aspects distincts de sa stratégie « digitale » : des compétences technologiques de premier plan, une approche originale et opportuniste de l'innovation et une réflexion sur les nouvelles options disponibles en matière de distribution de produits bancaires.

De prime abord, le lancement d'une boutique en ligne sur la plate-forme Amazon sous la double marque El Celler de Can Roca et BBVA pourrait n'apparaître que comme une opération de marketing entre deux partenaires de longue date. La présence exclusive dans l'espace en question d'objets issus du recyclage des déchets du célèbre restaurant espagnol et de quelques spécialités du pâtissier de la famille Roca tend évidemment à confirmer l'impression que la banque n'a pas grand chose à voir avec le projet.

Mais ce serait mal connaître l'institution financière que de se contenter d'une explication aussi triviale : quelle que soit sa motivation initiale, son implication est aussi pour elle une occasion unique d'explorer de nouvelles idées. Mais avant d'en arriver à celles-ci, prenons le temps d'intégrer la réalité d'une entreprise qui dispose dorénavant d'une crédibilité et de compétences informatiques suffisantes pour pouvoir se permettre d'assurer la maîtrise d'œuvre et le développement du site de e-commerce d'une grande marque.

L'expérience n'est donc pas désintéressée du point de vue de BBVA et elle s'inscrit dans une logique d'apprentissage par la pratique, à la fois des arcanes techniques de la place de marché et de ses enjeux métier, par exemple en termes d'accès à la clientèle, de mise en avant des services, de gestion de la relation client… En ce sens, il s'agit donc d'une véritable démarche d'innovation… dont l'objectif, à court terme, et évoqué explicitement, pourrait être la commercialisation de solutions bancaires via Amazon.

BBVA - Vente de produits sur Amazon

Le principe est certes moins révolutionnaire que d'autres aventures de l'établissement (notamment au Mexique) mais il n'en est pas moins le résultat d'un raisonnement limpide. D'une part, l'évolution du secteur est remplie d'incertitudes et il serait absurde de supposer qu'un seul modèle a des chances de s'imposer à l'avenir. Il est d'ailleurs probable que plusieurs cohabiteront pendant encore longtemps. D'autre part, BBVA prend les devants face à la prise de conscience que Amazon ne distribue pas (vraiment) de produits financiers et qu'il existe donc, potentiellement, une place à prendre.

Une des clés de succès de l'innovation est la capacité à évaluer une multitude d'hypothèses différentes et à approfondir un maximum de celles qui paraissent les plus probables… en évitant les dispersions (d'intérêts, de priorités, de moyens…). La mise à profit des circonstances et de projets périphériques – en l'occurrence celui d'un partenaire – représente alors une excellente solution pour sonder une direction qui ne fait peut-être pas partie des plus prometteuses mais qui mérite tout de même quelques efforts.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)