C'est pas mon idée !

jeudi 19 septembre 2019

Le Crédit Agricole innove pour les entrepreneurs

Crédit Agricole
Longtemps négligés par les institutions financières, les entrepreneurs commencent à voir leurs besoins mieux pris en compte. Bien sûr, ce sont des startups (Qonto, Shine…, en France) qui ont détecté l'opportunité les premières. Mais, depuis peu, elles sont rejointes par quelques établissements traditionnels, à l'instar du Crédit Agricole.

En l'occurrence, avec le lancement de sa plate-forme JeSuisEntrepreneur.fr, la banque verte choisit une cible très spécifique, puisqu'elle porte sur des services non financiers et sur la seule phase de création d'activité, celle-ci étant éminemment stratégique dans une logique de présence et de reconnaissance, en amont d'une possible entrée en relation commerciale. L'objectif visé est donc d'accompagner les premiers pas d'une nouvelle société, avec quelques outils classiques et d'autres plus originaux.

L'utilisateur pourra, par exemple, préparer son plan d'affaires complet, sur la base duquel il lui sera ensuite possible de déterminer automatiquement les financements à prévoir. Une comparaison de ses projections avec les comptes d'autres acteurs opérant dans le même secteur que lui – élaborée à partir d'un référentiel d'un demi-million de liasses fiscales d'entreprises françaises – fournit en outre un puissant moyen de contrôle des hypothèses retenues et contribuera à éviter maints oublis et incohérences.

Il bénéficiera d'explications (relativement standards) sur les différents statuts juridiques et les critères à intégrer afin de sélectionner le plus approprié. Grâce à un partenariat avec le spécialiste Captain Contrat, les démarches administratives de constitution de la structure pourront également être prises en charge (mais il s'agit alors d'une option payante, tandis que tout le reste est gratuit). D'autre part, une section présente l'ensemble des aides et subventions accessibles en fonction des caractéristiques du projet.

Accueil JeSuisEntrepreneur.fr

Plus intéressant, l'artisan ou le commerçant – qui, s'il faut en croire les listes de choix à l'inscription sont, en réalité, les seules professions visées (ce qui mériterait d'être explicité) – découvrira un assistant logiciel lui permettant de rechercher sur une carte géographique son lieu d'implantation idéal, en fonction des prix de l'immobilier et de l'environnement concurrentiel existant. Enfin, à tout moment, un conseiller (du réseau bancaire, apparemment) peut être contacté pour répondre aux questions des visiteurs.

Si la plate-forme JeSuisEntrepreneur.fr représente une étape convaincante dans la transition vers une approche personnalisée des attentes d'une catégorie de clients (particulièrement mal servie aujourd'hui, qui plus est), elle ne constitue qu'un début bien timide au regard de ce qui serait vraiment nécessaire. Ainsi, la vie quotidienne de l'entreprise, après sa création, mériterait aussi un sérieux coup de pouce, notamment sur la mise en adéquation de l'offre avec les circonstances spécifiques rencontrées.

Mon petit doigt me signale que BNP Paribas serait sur le point de dévoiler officiellement une solution proche de celle du Crédit Agricole. Elle devrait toutefois aborder le sujet sous un angle suffisamment différent pour justifier une future comparaison (et créer de l'émulation). Dans l'intervalle, ne perdons pas de vue que ces nouveaux dispositifs ont certainement vocation à progresser. Il reste donc à espérer qu'ils s'enrichissent rapidement, au fil des réactions et des demandes de leurs premiers utilisateurs…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)