C'est pas mon idée !

vendredi 24 mai 2019

Cette banque qui crée une agence de voyages

Tinkoff
Pour les banques qui prennent conscience de la lente mais inévitable transition vers l'immersion de leurs produits et services dans les parcours de consommation de leurs clients, une option d'avenir consiste à s'inviter au sein de ces expériences étendues. Selon cette logique, la russe Tinkoff lance aujourd'hui sa propre agence de voyages…

La jeune pousse n'en est pas à sa première intrusion hors du secteur financier et son portail de réservation de billets d'avion et de train, d'hôtels, de tours organisés, de voitures de location… existait déjà depuis quelque temps. Ce qui change maintenant est qu'elle ne se contente plus d'agréger des produits de tiers en marque blanche et que, en se connectant directement aux GDS (les systèmes de réservations professionnels), elle affirme son intention de devenir un concurrent sérieux sur le marché du voyage.

Pour l'instant, Tinkoff Travel profite de sa nouvelle infrastructure exclusivement sur le transport aérien, proclamant offrir les prix les plus bas sur les grandes compagnies opérant dans le pays (Aeroflot, Oural Airlines, Georgian Airways, Turkish Airlines…) grâce à son choix de supprimer toutes les commissions. Bien que sa plate-forme soit ouverte à tous, elle réserve tout de même des conditions préférentielles à ses clients, notamment à travers un bonus (cashback) pouvant atteindre jusqu'à 10% des dépenses.

Tinkoff Travel

À l'instar des institutions financières qui proposent à leurs clients des boutiques en ligne, des sites d'annonces immobilières ou des comparateurs de fournisseurs de services utilitaires, Tinkoff considère que sa vocation future sera d'intégrer les produits bancaires au cœur des achats, des projets et des autres circonstances importantes de ses clients. Et plutôt que de se laisser reléguer à un rôle de prestataire invisible, elle estime avoir des atouts pour développer elle-même les écosystèmes de demain.

Ainsi, dans le domaine du tourisme, qui représente un des grands segments des loisirs et, donc, une opportunité attractive, la banque fait valoir, sans grande surprise, sa capacité à simplifier les étapes de paiement et de transmission des informations personnelles, à suggérer des solutions d'assurance adaptées… Elle envisage également, outre un accès depuis son application mobile, de rendre son assistant vocal Oleg capable de répondre aux questions relatives à son catalogue de voyagiste, pour en faciliter l'usage.

Comme souvent avec les initiatives de ce genre, il paraît extrêmement ambitieux de la part d'une banque d'espérer prendre une place dans un domaine où des spécialistes ont imposé leur présence depuis plusieurs années. Les avantages que Tinkoff met en avant afin de faire la différence risquent d'avoir peu de poids face à ces acteurs. Cependant, il faut reconnaître que l'alternative à cette diversification a de quoi donner le vertige aux institutions qui ne conçoivent pas leur métier sans relation directe avec leurs clients…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)