C'est pas mon idée !

mercredi 21 novembre 2018

Ce régulateur recrute un directeur de l'innovation

FCA
Sensible depuis longtemps aux tendances émergentes de l'industrie bancaire, le régulateur britannique du secteur se distingue encore une fois en dotant son organisation d'un directeur de l'innovation, ainsi que le révèle une offre d'emploi publiée la semaine dernière. Une initiative aussi rare qu'indispensable dans l'environnement actuel.

Entre les tentatives (certes timides) des institutions financières de renouveler leurs modèles historiques, la prolifération de jeunes pousses cherchant à réinventer les pratiques ancestrales, les intrusions de plus en plus fréquentes des géants technologiques dans l'univers de la banque… et les défis inédits que crée elle-même la réglementation, toujours plus intrusive, l'innovation est incontestablement au cœur du quotidien des régulateurs du monde entier, qu'ils le veuillent ou non.

Quoi de plus logique alors que de recruter un directeur pour prendre en charge tous ces sujets, en porter les enjeux dans la définition et la mise en œuvre des exigences imposées aux acteurs du domaine et, parallèlement, accompagner la modernisation de l'organisme de tutelle ? C'est la conclusion à laquelle est arrivée naturellement la FCA (« Financial Conduct Authority ») avec ses années d'expérience dans l'accompagnement de l'innovation et les innombrables actions qu'elle a entreprises.

La tâche de l'heureux élu s'annonce passionnante, car elle devra couvrir (au moins) deux missions complémentaires. En effet, il s'agira bien à la fois de contribuer à la détection, l'analyse et la compréhension des transformations affectant le secteur financier, de manière à aligner les efforts de régulation sur les réalités du marché (présentes et futures), et de capter et exploiter l'innovation dans l'univers réglementaire (notamment via la RegTech) pour faciliter et rendre plus fiables l'application des textes et son contrôle.

Le premier de ces rôles conduira le directeur de l'innovation à poursuivre la politique accueillante instaurée de longue date par la FCA, en favorisant l'expérimentation de concepts originaux (toujours dans un cadre rigoureux, bien entendu), en restant toujours prêt à déployer de nouveaux outils dans ce but (il prendra, entre autres, la responsabilité du bac à sable ouvert depuis 2 ans et demi) et en informant et en conseillant les autres membres de l'organisme, afin qu'ils intègrent sa perspective dans leur action.

Sous sa deuxième casquette, il devra promouvoir la transformation au sein même de la FCA. Il est notamment question de mieux utiliser les données et les solutions d'analyse pour développer une approche plus rationnelle et plus efficace de ses activités, ainsi que pour éclairer et contextualiser la prise de décision. Plus largement, il lui faudra capitaliser sur les technologies en vue d'améliorer le fonctionnement des dispositifs existants, dont, en particulier, les relations avec les entreprises qui y sont assujetties.

Avec cet ajout, le régulateur britannique continue à démontrer une incomparable maturité dans sa perception de sa mission à l'ère de la finance technologique. Non seulement se rend-il compte de l'importance d'attribuer une place centrale à l'innovation dans son organisation, mais il sait également donner à son directeur le rôle qui convient, d'animateur et de coordinateur de son écosystème. Ses équivalents dans d'autres pays ne seraient pas les seules structures qui pourraient s'inspirer de son exemple…

Innovation

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)