C'est pas mon idée !

mardi 11 septembre 2018

Quand une banque s'essaie au crédit instantané

U.S. Bank
Probablement bousculée par l'apparition de startups qui veulent rendre un peu de pouvoir sur leur argent aux consommateurs, l'américaine U.S. Bank lance, après deux longues années de maturation et de tests, une offre de crédit instantané destinée à permettre aux personnes en situation de fragilité de faire face aux petits imprévus de la vie.

L'influence de la FinTech se fait en effet immédiatement sentir dans la présentation du nouveau « Simple Loan », qui reprend quasiment toutes les caractéristiques des solutions que développent les acteurs émergents tels que Dave (pour n'en citer qu'un). Voilà donc une solution accessible dans les services en ligne et l'application mobile de la banque, promettant un processus de souscription simplifié, des conditions transparentes, une réponse en temps réel et un versement des fonds en quelques minutes.

Avec un montant de prêt compris entre 100 et 1 000 dollars, remboursable en 3 échéances mensuelles, assorti de frais fixes « tout compris » (12 dollars par tranche de 100 dollars empruntés), le produit d'U.S. Bank est conçu, comme tant d'autres dans sa catégorie, dans le but d'aider au mieux les clients ne disposant pas d'une épargne de précaution suffisante à faire face aux aléas qui peuvent se présenter à tout moment : une réparation urgente, un petit pépin de santé, une dépense essentielle imprévue…

U.S. Bank Simple Loan

Dans cette optique, la banque pourrait faire encore mieux. Passons sur le coût, qui – même s'il est inférieur aux alternatives auxquelles ont souvent recours les consommateurs en difficulté (telles que les avances sur salaire) – paraît excessif avec un taux de plus de 70% (clairement affiché aussi, dois-je souligner). Une lacune critique est l'absence d'assistance : si le client peut souscrire facilement un « Simple Loan », aucune information pratique ne l'accompagne dans sa décision, alors que, par exemple, une comparaison avec d'autres options (carte de crédit, découvert…) serait utile.

En synthèse, U.S. Bank fait un pas dans la bonne direction en comprenant la nécessité impérative de faire preuve de plus de transparence et de clarté dans sa communication commerciale. En revanche, elle reste loin des attentes de ses clients en matière d'expérience utilisateur : elle ne parvient toujours pas à se mettre à leur place, à imaginer comment les aborder dans une situation dans laquelle elle est en position de leur apporter un conseil… et elle reste, au contraire, concentrée sur la vente d'un produit financier. Les enseignements de la FinTech ne sont visiblement pas tous intégrés…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)