C'est pas mon idée !

samedi 7 avril 2018

Minna optimise les abonnements dans les relevés bancaires

Minna Technologies
Parmi les innombrables possibilités de créer de la valeur à partir des données qu'elles détiennent, les banques s'intéressent de plus en plus à celle qui vise à aider les consommateurs à mieux gérer leurs abonnements récurrents. Une jeune pousse suédoise, Minna Technologies, leur propose une solution prête à l'emploi.

Comme toujours, la tendance a d'abord émergé grâce à la créativité de nouveaux entrants. En l'occurrence, les acteurs de la gestion de finances personnelles (PFM), tels que Clarity Money, ont été les premiers à explorer cette piste, dans le cadre de leur recherche de modèles économiques et de valeur ajoutée pour leurs utilisateurs. Le principe est simple : après avoir identifié ses abonnements parmi les transactions du consommateur, il existe une multitude d'opportunités d'optimisation à lui offrir.

Ainsi, la plate-forme de Minna Technologies, qui s'intègre au cœur de la banque en ligne, fournit à ses utilisateurs une palette de services complémentaires utiles et pratiques, depuis une simple visualisation de l'ensemble de leurs souscriptions en cours, pour plus de transparence, jusqu'à une mise en concurrence directe, via une comparaison personnalisée, avec un accompagnement lors du changement de fournisseur (en 30 secondes), en passant par une assistance à la résiliation, accessible en un clic.

La multiplication des produits disponibles sous forme de souscription est un véritable phénomène de société. En Suède, par exemple, les jeunes de 20 à 35 ans ont, en moyenne, 8 abonnements actifs, qui leur coûtent environ 40 dollars par mois. Une récente étude d'ING prédit une forte croissance chez les 34-44 ans, contraints par le temps. Or une partie des entreprises adoptant ce type d'approche font en sorte de dissuader leurs clients de mettre un terme à leur engagement afin de générer facilement des revenus réguliers. Les outils permettant de reprendre le contrôle sont donc bienvenus.

Minna Technologies – Next level of digital banking

Pour les banques, les bénéfices mis en avant sont multiples. Au premier abord, les fondateurs de Minna Technologies vantent évidemment la rétention et le renforcement de l''engagement des clients en mettant à leur disposition un service qui leur fait potentiellement réaliser des économies (le maintien de l'intérêt dans la durée peut toutefois interroger). Il est aussi question de nouvelles sources de revenus, à travers les partenariats avec les fournisseurs (qui rémunèrent les transferts de contrats)… et la commercialisation d'informations sur les comportements des consommateurs.

À la faveur, peut-être, des réglementations qui encouragent la concurrence (dont la DSP2), les institutions financières s'éveillent progressivement à l'utilisation des données des comptes pour apporter de nouveaux services à leurs clients et la gestion des abonnements représente une option attractive. La solution de Minna Technologies est ainsi déjà intégrée par Swedbank, tandis qu'un article de Finextra (maintenant disparu) laissait entrevoir, il y a quelques jours, une collaboration avec Danske Bank.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)