C'est pas mon idée !

samedi 2 septembre 2017

Crypto-monnaies et finance parallèle

Dharma Labs
Avec la popularité croissante des crypto-monnaies – bitcoin, ether et consorts –, on assiste à la création d'un véritable système financier parallèle, couvrant toutes sortes de besoins, anciens et nouveaux. Dharma Labs, un des représentants de cette génération émergente, cible un cas d'usage endogène avec sa solution de crédit P2P.

L'idée est née du constat de la prolifération d'applications distribuées sur la blockchain Ethereum et ses dérivées (les « DApps ») dont l'utilisation requiert une participation sous la forme de « jetons », génériques ou dédiés. Souvent, ces derniers peuvent être acquis à l'occasion d'une ICO (« Initial Coin Offering », destinée au financement d'amorçage) ou sur un marché secondaire spécifique. Dans tous les cas, l'accès à ces instruments s'avère relativement complexe pour qui veut seulement procéder à un test.

Pour simplifier ces usages, et, plus généralement, pour toutes les personnes qui auraient temporairement besoin de « jetons » ou de crypto-devises pour une raison quelconque, Dharma Labs propose une plate-forme sur laquelle elles pourront les emprunter en quelques instants auprès de détenteurs désireux de faire fructifier leurs avoirs virtuels. En arrière-plan, c'est naturellement un « smart contract » de crédit entre particuliers qui assure le fonctionnement du service, de manière entièrement automatisée.

Accueil Dharma Labs

À cette base, dont les principes sont esquissés depuis longtemps, Dharma Labs ajoute quelques briques complémentaires fort utiles. En particulier, dans un dispositif qui, sinon, opère de manière autonome, la jeune pousse introduit sa propre proposition de valeur (et la source de son modèle économique) avec un moteur de scoring. Étalonné en fonction de l'historique d'opérations, celui-ci est classiquement destiné à évaluer la fiabilité des emprunteurs, ce qui paraît indispensable puisque les prêts sont consentis sans caution.

La nature 100% logicielle de la solution de crédit de Dharma permet en outre d'imaginer d'innombrables opportunités additionnelles autour du concept. Des crypto-investisseurs pourraient ainsi, par exemple, déployer des robots prenant en charge automatiquement leurs contributions aux différentes sollicitations de crédit émises. Ou bien, en intégrant l'option sur leur plate-forme, les fournisseurs de DApps disposeraient d'un moyen pratique d'attirer des utilisateurs supplémentaires, occasionnels ou simplement timorés…

Les crypto-monnaies suscitent décidément une innovation bouillonnante. Et, bien qu'elle en soit encore à ses balbutiements (et qu'il faille s'attendre à bien des déconvenues), elle continue à valider l'hypothèse d'une révolution en profondeur, peut-être pas si lointaine, des vieilles approches de la finance, dans toutes ses dimensions.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)