C'est pas mon idée !

jeudi 27 avril 2017

Le lab d'innovation public de Clydesdale Bank

B by Clydesdale Bank
Les banques sont nombreuses à parler d'innovation ouverte et de co-création avec leurs clients. Pourtant combien, parmi elles, transforment leurs grands et beaux discours en actions concrètes ? Clydesdale Bank, petit établissement écossais, entrait aujourd'hui dans ce club d'élite, avec l'inauguration d'un lab d'innovation accessible au public.

Installé dans l'agence phare de CBYB (« Clydesdale Bank & Yorkshire Bank », c'est son nom complet), sur la prestigieuse Kensington Street à Londres, le Studio B a vocation à devenir le lieu où se concevront, se développeront, se testeront et, peut-être, se déploieront les produits et services financiers de demain. Et, pour une fois, tout un chacun, client ou non, est invité en permanence à participer à l'aventure, dans un environnement propice à la créativité et aux collaborations fructueuses.

D'emblée, le mode de fonctionnement retenu détermine un rythme inhabituel pour une institution financière. Toutes les 4 semaines, un challenge sera lancé sur un nouveau thème, avec une équipe interne de la banque (fixe), quelques invités spéciaux et toutes les individus intéressés. En pratique, toutes ces personnes participent à un atelier, qui se prolonge, éventuellement, avec des présentations complémentaires. Par la suite, les prototypes issus de ces travaux sont expérimentés avec les clients de l'agence.

Studio B by Clydesdale Bank

Un coup d'œil au programme actuel donne une idée du champ d'action envisagé pour le Studio B. Les sujets abordés vont du (plutôt) banal, tel que l'exploration des opportunités offertes par les agents vocaux interactifs (avec Alexa, notamment), à l'exceptionnel, à l'image des recherches autour de la disparition de l'appétence au changement chez l'humain après un certain âge, en passant par l'original, illustré, par exemple, par des réflexions autour de la gestion collaborative de budget au sein de la famille…

Même si la participation du public est probablement trop focalisée sur la captation d'idées (qui ne constitue pas la phase la plus difficile de l'innovation), l'initiative de Clydesdale Bank mérite d'être citée en exemple pour sa cohérence globale, obtenue en combinant l'accélération de ses cycles d'expérimentation avec un esprit d'ouverture sincère (encore trop rare dans le secteur financier) et une prise de recul salutaire sur ses métiers. Mais, comme toujours, il restera à voir si l'enthousiasme survit après l'euphorie initiale…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)