C'est pas mon idée !

mercredi 4 janvier 2017

Quand PayPal s'intéresse aux entreprises

PayPal
Fondée il y a 18 ans, PayPal n'est plus une startup et il serait maintenant tentant de l'assimiler aux institutions financières immobilistes qu'elle bousculait à ses débuts. Elle n'en continue pas moins à chercher à se réinventer. Ainsi, sa nouvelle application à destination des PME offre un exemple d'approche qui pourrait inspirer bien des banques…

Pour les petites entreprises, dont plus particulièrement les commerçants, PayPal représente avant tout une solution d'encaissement, en ligne et en boutique (avec Here). S'il s'agissait d'une entreprise traditionnelle, elle proposerait donc à ses clients un outil mobile similaire à celui qu'elle met à disposition des particuliers, leur permettant de gérer leur compte, depuis le suivi du solde et des transactions jusqu'aux virements vers le compte bancaire rattaché, en passant par les paiements aux fournisseurs…

Mais, bien sûr, PayPal n'est pas une vieille banque et le logiciel qu'elle a concocté délivre bien plus que ces fonctions élémentaires. Sa vision n'est rien de moins que de fournir aux PME une plate-forme complète de gestion de leur activité depuis un simple smartphone. À ce titre, elle intègre notamment des capacités de facturation (y compris leur suivi et l'envoi de relances) ainsi qu'un embryon de CRM, porté essentiellement par un fichier client centralisant informations de contact et historique de la relation… Et ce n'est là qu'un début, d'autres options devant être ajoutées au fil du temps.

PayPal for Business

La stratégie de PayPal répond directement à l'évolution des attentes des entreprises. Aujourd'hui, de plus en plus, les moyens d'encaissement se banalisent (d'ailleurs, les fournisseurs de solutions sont désormais en nombre pléthorique), faisant disparaître toute possibilité de différenciation concurrentielle sur ce seul domaine. Afin de continuer à conquérir et fidéliser les clients, il devient indispensable d'étendre la chaîne de valeur au-delà des transactions. Dans cette perspective, une application mobile de gestion financière et administrative prend naturellement tout son sens.

L'univers des paiements n'est certainement pas le seul concerné par ce genre de transformations. Les mêmes symptômes affectent progressivement le secteur bancaire dans son ensemble. Voici la raison pour laquelle l'exemple donné par PayPal mériterait d'être émulé par les acteurs en place. Quelques nouveaux entrants déjà ont commencé à s'emparer de ce modèle (Holvi en fut l'un des pionniers). Il finira inéluctablement par s'imposer, quand il deviendra apparent que les services financiers aux entreprises (dans le sillage de ceux destinés au grand public) sont devenus une simple « commodité ».

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)