C'est pas mon idée !

jeudi 5 janvier 2017

Avec Clarity, le PFM fait faire des économies

Clarity Money
Les variantes « actives » du PFM – jusqu'alors plutôt « contemplatif » – sont décidément en vogue ! Avec l'application de Clarity Money [PDF], l'agrégation de comptes et la représentation graphique des dépenses ne sont qu'un prétexte à identifier, à partir d'une analyse des transactions, les pistes d'économies possibles, puis à les convertir en action.

La prise en main initiale de la solution (exclusivement mobile) est typique des standards de sa catégorie. Après création de son profil, l'utilisateur établit une connexion (sécurisée) avec ses différents comptes bancaires et de cartes de crédit (plus de 18 000 établissements nord-américains sont supportés). Dès lors, l'application lui permet de suivre gratuitement l'évolution de son budget (par le biais d'incontournables camemberts) et de recevoir des alertes, par exemple en cas de risque de découvert.

Là n'est cependant pas l'objectif de Clarity Money. En explorant l'historique des opérations du mobinaute et en surveillant continuellement ses dépenses, les algorithmes d'intelligence artificielle de la jeune pousse (concrètement : apprentissage automatique, traitement du langage naturel, détection d'anomalies, analyse spectrale…) aident à déterminer les frais susceptibles d'être évités, dans différentes catégories : abonnements superflus, cartes de crédit peu avantageuses, factures excessives…

Ainsi, en pratique, la détection des transactions récurrentes va susciter une suggestion de résilier des services peut-être devenus inutiles (les modèles par abonnement étant à la mode, de nos jours), la modélisation des habitudes d'utilisation d'une carte de crédit existante va permettre de simuler les coûts et les promotions à espérer avec des offres concurrentes et ainsi recommander la plus appropriée, la reconnaissance de certains fournisseurs va pouvoir déclencher un processus de négociation de tarif…

Clarity Money mobile

Dans tous les cas, le consommateur reste entièrement maître de ses choix. Mais, s'il accepte la proposition que lui soumet la startup, celle-ci prend en charge, pour son compte et dans la mesure du possible, toutes les démarches nécessaires : résiliation d'abonnement, discussion des prix avec les fournisseurs… D'autres options d'optimisation sont prévues à l'avenir, notamment autour du crédit, pour lequel (comme avec le compte d'épargne associé à la gestion de projets qui figure aussi au menu) la souscription sera simplifiée grâce aux informations clients fournies à l'inscription.

Selon les fondateurs de Clarity Money, le millier de beta-testeurs qui ont profité en avant-première de son application ont réussi à réduire leurs dépenses de 300 dollars en moyenne (sur une base annuelle). Voilà certainement un excellent argument pour convaincre les consommateurs d'adopter le service. En parallèle, il s'agit également d'une bonne nouvelle pour la future viabilité de la startup puisqu'elle compte, a priori, se rémunérer en collectant une partie des économies qu'elle fera réaliser à ses clients…

Fondamentalement, la solution de Clarity Money représente un pas supplémentaire vers la banque contextuelle. En substituant une évaluation personnalisée à des comparateurs en ligne trop génériques, en recherchant en toute autonomie des produits mieux adaptés aux habitudes effectives de l'utilisateur, en prenant en charge automatiquement des démarches pénibles de résiliation et de souscription… elle transforme l'outil de PFM passif en un conseiller financier individuel qui deviendra rapidement indispensable.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)