C'est pas mon idée !

samedi 16 juillet 2016

Mondo mise sur le parrainage

Mondo
Après ses premiers pas en version alpha, puis beta (qui ont séduit plus de 10 000 volontaires), la néo-banque britannique Mondo s'apprête visiblement à passer à la vitesse supérieure. En effet, elle prépare une grande opération de conquête pour la rentrée prochaine, en direction des étudiants. Naturellement, son approche sort de l'ordinaire…

Premier constat, le choix de la cible ne doit rien au hasard. Les responsables de la startup ont déjà pu mesurer à quel point la proposition de valeur de Mondo – notamment son suivi des comptes en temps réel et par notification – trouvait un écho dans les campus universitaires. Cette tendance est validée à la fois par des données quantitatives – via l'analyse des bénéficiaires des premières cartes distribuées et des inscrits en liste d'attente – et par des retours qualitatifs – sur les forums ouverts aux utilisateurs.

Alors, afin d'encourager le mouvement, Mondo lance une vaste campagne de recrutement de « Campus Insiders », qui seront des ambassadeurs résidents, immergés au cœur des universités. Outre un rôle d'évangélisateur et de distributeur de son offre, leur mission consistera également à relayer auprès de la néo-banque les opportunités d'interventions – événements étudiants, clubs et associations… – et, plus généralement, à animer la communauté des clients-testeurs en vue de continuer à adapter les produits et services à leurs besoins.

#WhyMondo

En contrepartie de leur enthousiasme pour le projet de changer la banque, qui doit rester l'essentiel de leur motivation, Mondo promet à ses ambassadeurs une expérience unique dans une jeune pousse technologique et financière, à travers leur contribution aux événements qu'elle organisera sur les campus, leur implication forte dans sa feuille de route (y compris une rencontre à son siège), quelques cadeaux pour les parrains les plus actifs… et une place prioritaire pour faire partie de ses stagiaires en 2017.

La démarche de Mondo est brillante par sa manière de ré-introduire un peu de proximité dans la relation avec une banque mobile (contrairement au « banktruck » de Bee, dont le message sous-jacent est qu'il est impossible de se passer d'agence). Les « Campus Insiders » incarnent différemment le contact humain et la confiance nécessaires pour imposer un nouveau modèle, en passant non par des professionnels mais par des « pairs ». Quand on sait que les recommandations de la famille et des amis sont primordiaux dans le choix d'une institution financière, l'idée prend tout son sens…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)