C'est pas mon idée !

mercredi 15 juin 2016

Apple : les annonces à retenir

Apple
Comme chaque année à la même époque, la conférence pour développeurs d'Apple donnait cette semaine l'occasion de découvrir les prochaines évolutions des logiciels de la marque. En quelques annonces, celles-ci représentent, pour le secteur financier, une synthèse de la plupart des grandes tendances mobiles du moment.

Naturellement, la nouveauté la plus visible et la plus commentée du lot est l'arrivée d'Apple Pay en France, d'ici début juillet, via le groupe BPCE – et ses réseaux Banque Populaire et Caisse d'Épargne – et Carrefour Banque. Ce n'est évidemment qu'une demi-surprise, les ambitions d'expansion mondiale de la solution ne constituant pas un secret. Derrière cette première brèche, l'ensemble de l'industrie bancaire hexagonale est désormais sous pression pour rejoindre le mouvement… dont il reste à voir l'impact qu'il aura sur les comportements des consommateurs…

Toujours dans l'univers d'Apple Pay (et donc bientôt accessible aussi aux clients de BPCE), il faut relever l'apparition d'une plate-forme de paiement en ligne, s'attaquant plus ou moins directement à PayPal (et Paylib…). Apple oblige, l'approche retenue est particulièrement élégante et apporte une vraie simplification (sans compromis pour la sécurité), en permettant à l'utilisateur de régler ses achats sur un site mobile par une simple validation de son empreinte digitale via le lecteur Touch ID de son iPhone.

Dans un registre radicalement différent, c'est ensuite l'application de tchat iMessage qui retiendra l'attention. À l'instar de ce que proposent maintenant, sous diverses formes, de plus en plus d'outils du genre, Apple fait du sien une véritable plate-forme, un peu comme le chinois WeChat. Celle-ci porte ainsi la vision d'un accès immédiat, sans jamais quitter la messagerie, à une multitude de services – jeux, m-commerce, banque, finance et autres… Un AppStore dédié à ces logiciels marque sans la moindre ambiguïté l'inexorable transition vers ces nouveaux modes d'interaction.

Conférence développeurs Apple 2016

Enfin, la dernière actualité notable concerne Siri, l'assistante vocale de l'iPhone, qui commence (enfin !) à s'ouvrir aux applications tierces, alors qu'elle était jusqu'à présent réservée (presque) exclusivement aux logiciels d'Apple. L'enthousiasme sera toutefois tempéré quand on réalisera que seuls quelques types de services – dont les paiements de personne à personne, avec une première démonstration réalisée par Square Cash – sont acceptés, à ce stade. Mais il ne s'agit probablement que d'un début…

Si l'adoption de Siri par les propriétaires d'iPhone semble encore relativement marginale, l'extension de ses capacités (et son adaptation aux PC de bureau) répond au succès de la balise Echo d'Amazon, notamment pour des usages en environnement « privé ». À l'arrivée, en combinant une interface vocale ouverte avec des applications qui s'intègrent au cœur de la messagerie instantanée, le tout au service d'un moteur d'intelligence artificielle, c'est une vision de la banque mobile de demain qui peut se dessiner avec les prochaines versions du système d'exploitation d'Apple.

Quoi qu'on pense du caractère innovant de ces évolutions (dont il est vrai qu'elles s'inspirent toutes d'exemples existants), leur appropriation par Apple – outre sa démonstration habituelle du soin apporté à l'expérience utilisateur – signale un possible changement des comportements des consommateurs, qui doit donc impérativement être appréhendé par les institutions financières. En conséquence, la simplification des paiements et les interfaces alternatives devraient être les priorités des mois à venir.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)