C'est pas mon idée !

jeudi 26 novembre 2015

L'Atelier crée le premier accélérateur FinTech français

L'Atelier BNP Paribas
Pendant que Londres, avec ses banques, multiplie les efforts pour mériter son titre de capitale européenne (voire mondiale) de la FinTech, Paris résonne surtout de discours, dont bien peu sont suivis d'actions concrètes. Heureusement, L'Atelier et BNP Paribas prennent aujourd'hui l'initiative, en créant le premier accélérateur dédié en France.

Les entrepreneurs peuvent soumettre leurs candidatures dès maintenant, et jusqu'au 17 janvier, pour une ouverture effective de cette session inauguratrice au mois de février. Le programme de 4 mois s'adresse (logiquement) à des startups en phase de définition d'un concept, œuvrant dans tous les domaines de la finance – banque, gestion d'actifs, paiements, assurance, crédit… – et sur tous les fronts technologiques – analyse de données, internet des objets, mobile, sécurité, crypto-devises…

Le contenu de l'offre réservée aux jeunes pousses sélectionnées est plutôt alléchant. Outre un financement, pouvant atteindre 100 000 euros, mais présenté comme facultatif, les composantes habituelles des dispositifs de ce genre sont bien au rendez-vous : accompagnement par une équipe d'experts, boîte à outils, hébergement totalement gratuit, dans le prestigieux « WAI » de BNP Paribas situé dans le centre de Paris, événements destinés à favoriser la création d'un réseau de relations…

Accélérateur Fintech par L'Atelier

Mieux encore, chacune des startups retenues se verra attribuer un « parrain » issu de l'une des entités du groupe bancaire. Loin d'être symbolique, son rôle consistera à établir une démarche de co-innovation dans laquelle les deux partenaires conviendront en commun, au lancement du programme, de la réalisation d'un prototype (ou d'un « POC » – « Proof of Concept »). Si cette implication directe des métiers de BNP Paribas va jusqu'à la mise à disposition de données et/ou d'accès aux systèmes internes (selon les besoins, bien entendu), le package pourra être considéré comme vraiment complet !

Depuis quelques mois, toutes les banques de l'hexagone s'interrogent sur leurs rapports avec les acteurs de la FinTech et plus particulièrement sur les opportunités de collaboration. Pourtant, hormis quelques opérations ponctuelles (prise de participation ou acquisition, en général), beaucoup restent sur la réserve, en laissant l'écosystème s'organiser seul. Il faut donc saluer l'initiative de L'Atelier et de BNP Paribas, rompant enfin avec l'immobilisme. Espérons que ce premier pas sera le déclencheur d'un grand mouvement, qui gagnerait à prendre une dimension de place…

WAI BNP Paribas

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)