C'est pas mon idée !

dimanche 11 octobre 2015

Un « score de maturité financière » chez USAA

USAA
En déployant son « Financial Readiness Score » (FRS) auprès de ses membres, l'américaine USAA aborde une nouvelle ère du conseil financier personnalisé, qui prend en compte la situation globale du client et l'aide à progresser concrètement. Les solutions traditionnelles de gestion de budget prennent soudain un sérieux coup de vieux…

Le nouvel outil est directement intégré aux services en ligne et à l'application mobile de l'établissement. Sa mise en œuvre pratique consiste, pour le client, à répondre à quelques questions sur sa situation, ses revenus… Son « score de maturité financière » est alors calculé en combinant ces informations à celles que possède déjà USAA, à travers, notamment, l'historique de ses transactions et les différents produits qu'il a souscrits. Afin de garantir l'exhaustivité et la fiabilité de l'exercice, il est, de plus, possible de connecter les comptes détenus dans des institutions tierces.

Le score lui-même représente, sur une échelle de 0 à 100, une synthèse de 4 indicateurs évaluant le niveau de risque financier individuel dans les 4 domaines des dépenses courantes, de l'épargne, de la protection et de la planification. Chaque compartiment de l'analyse s'accompagne également de recommandations spécifiques – par exemple en matière de gestion de budget, de préparation de la retraite, d'assurance… – dont, incidemment, certaines vont être associées à des produits de la banque.

Afin de maintenir l'engagement de l'utilisateur dans la durée, son score évolue fréquemment (potentiellement à un rythme quotidien), en fonction de l'évolution de son comportement, naturellement, mais aussi à l'occasion d'événements importants – une naissance, un changement d'emploi, un achat immobilier… Des alertes seront d'ailleurs émises pour souligner l'impact de ces nouvelles circonstances sur son score et proposer les moyens d'y faire face dans les meilleures conditions.


Détail intéressant, le dispositif n'est pas exclusivement « digital », même si la clientèle d'USAA (recrutée exclusivement parmi les forces militaires américaines et leurs familles) est, par nature, particulièrement attachée aux outils de banque à distance. Celui qui le souhaite peut ainsi contacter (gratuitement) un conseiller – qui accèdera alors à son score et aux recommandations qui l'accompagnent – et se faire guider pas à pas dans les étapes permettant d'améliorer sa situation.

Tous les consommateurs ne sont pas prêts pour l'approche du « Financial Readiness Score », et les responsables de USAA en sont parfaitement conscients. Cependant, une évaluation récente faisait état d'un taux alarmant de déficience financière au sein de la population américaine (57%), qui touche désormais massivement les classes moyennes, voire les plus aisées. Il est donc temps de déployer de nouvelles solutions, d'autant que les précédentes n'ont pas totalement prouvé leur efficacité.

Le progrès est en effet considérable par rapport à la gestion de budget telle que nous la connaissons. En premier lieu, la perspective est élargie : au-delà de la seule analyse des dépenses quotidiennes, il s'agit d'appréhender la situation financière globale du client. D'autre part, il n'est plus question de se contenter d'exposer les actions passées pour tenter de faire évoluer les habitudes, c'est une vision tournée vers le futur qui prévaut ici, projetant les besoins de demain sur des conseils pratiques applicables dès aujourd'hui.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)