C'est pas mon idée !

vendredi 23 octobre 2015

Motif Investing démocratise l'accès aux IPOs

Motif Investing
Traditionnellement, les introductions en bourse de nouvelles entreprises (IPO, pour l'acronyme anglais) sont réservées aux investisseurs institutionnels et à quelques particuliers fortunés. J.P. Morgan rompt aujourd'hui avec cette habitude, en offrant à tous les clients de Motif Investing un accès direct à ses propres opérations.

Si vous ne la connaissez pas, rappelons que Motif Investing, fondée en 2010, est un courtier en ligne proposant un modèle hybride, à mi-chemin entre fonds collectif et gestion autonome : en résumé, elle propose une approche par « motifs », chacun d'eux consistant en un assemblage de valeurs par thématique (l'internet chinois, la vidéo en ligne, les voitures connectées…). Ces instruments composites constituent la base des transactions, mais ce sont bien les titres sous-jacents qui sont versés, individuellement, au portefeuille du client (par fractions, le cas échéant).

Grâce à l'accord (exclusif) conclu avec J.P. Morgan, Motif Investing va donc ajouter une nouvelle corde à son arc, même si, pour cela, elle s'éloigne un peu de son concept initial. Les investisseurs inscrits sur sa plate-forme seront alertés des introductions en bourse conduites par la banque et auront accès aux informations réglementaires ad hoc. Ils pourront alors placer un ordre – à partir de 250 dollars, sans commission – qui sera traité selon les règles normales de distribution (en cas de sur-demande) et toujours, apparemment, avec le même mécanisme de fractionnement.

Les IPOs de J.P. Morgan sur Motif Investing

La raison officielle pour laquelle les IPOs ne sont pas ouvertes à tous est que les institutionnels à qui elles sont – sauf exception – réservées auraient une forte propension à investir sur le long terme, ce qui permettrait d'assurer la stabilité des cours. Outre qu'il semble présomptueux de supposer que les particuliers (de toutes manières très minoritaires) seraient plus enclins à spéculer, l'argument est mis à mal par quelques exemples de titres fortement chahutés dans leurs premiers jours de cotation.

En réalité, une explication plus profonde est vraisemblablement la complexité – pour une banque d'investissement habituée à traiter avec un nombre limité d'acheteurs – de prendre en charge la demande d'une multitude de clients individuels pour de petits volumes. Or, la capacité à adresser efficacement une cible « éclatée » est l'un des domaines de prédilection de la FinTech. Un acteur tel que Motif Investing est donc particulièrement bien placé pour résoudre cette difficulté, en assemblant les ordres unitaires pour le compte de J.P. Morgan.

C'est tout à l'honneur de l'institution de savoir s'allier avec une jeune pousse pour surmonter ses lourdeurs internes et, de la sorte, dynamiter une coutume héritée du passé, quand l'investissement était réservé à une poignée de spécialistes. Les temps ont changé et la « désintermédiation » devient maintenant la norme, les consommateurs souhaitant bénéficier d'un accès (plus) direct aux instruments qui les intéressent. Dans ce contexte, J.P. Morgan conquiert un avantage concurrentiel unique sur le marché des IPOs…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)