C'est pas mon idée !

vendredi 14 août 2015

Mogo veut tuer la carte de crédit

Mogo
Bien que sa popularité soit en baisse, en Amérique du Nord, la carte de crédit reste la solution la plus simple et la plus utilisée par les consommateurs quand leurs fins de mois (ou de semaine) deviennent difficiles. Mais elle est également très coûteuse et peut facilement entraîner le porteur financièrement fragile dans une spirale infernale.

Depuis quelques années, les plates-formes de crowdfunding – en tous cas celles opérant sur le modèle du prêt aux particuliers, telles que Lending Club – offrent une porte de sortie bien utile à ceux qui se retrouvent dans cette situation, leur permettant de négocier un emprunt à un coût relativement raisonnable pour se libérer des taux exorbitants qu'ils subissent (souvent de l'ordre de 20%). À tel point que les rachats de solde sur les cartes de crédit constituent désormais le principal cas d'usage de ces services.

Forte de ce constat, la jeune société canadienne Mogo – fondée en 2003 et introduite en bourse cette année, elle n'est plus tout à fait une startup – a conçu une proposition de valeur destinée à adresser la problématique dans son ensemble. En effet, derrière son slogan « uncreditcard your life » et la posture éthique qu'elle se donne, elle propose simultanément à ses clients de résorber leur dette accumulée et de remplacer leur carte de crédit par un moyen de paiement moins tentateur et plus responsabilisant.

Uncreditcard your life

En dehors de son positionnement, Mogo ne prétend aucunement révolutionner la gestion de finances personnelles. Ainsi, les produits sous-jacents à son offre sont résolument classiques : côté instrument de paiement, la solution retenue est une banale carte prépayée (entièrement gratuite pour les opérations courantes), tandis que son activité d'origine – de prêteur 100% en ligne – prend en charge le volet du crédit, notamment pour des rachats de dettes en tout genre (dont, aussi, les avances sur salaire).

La vision de Mogo est frappée au coin du bon sens : en intégrant paiement et emprunt de manière totalement transparente, la carte de crédit rend beaucoup trop facile l'adoption de comportements risqués ; alors, elle découple les deux services afin de faire prendre conscience au consommateur des conséquences de ses choix. Autrement dit, elle ajoute des frictions dans la gestion de prêt (même si tout est traité en ligne, très rapidement) pour éviter des décisions inconscientes et inconsidérées.

La période actuelle étant à la défiance vis-à-vis des cartes de crédit, notamment parmi les jeunes générations, l'approche de Mogo représente une alternative intéressante, avec son moyen de paiement économique et sans danger combiné à sa plate-forme de crédit personnel, toujours disponible en cas de nécessité. La première leçon à tirer de cet exemple est que l'innovation ne requiert pas toujours d'imaginer de nouveaux produits, parfois un simple changement de perspective suffit à combler un besoin latent…

Information repérée sur Bank Innovation

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)