C'est pas mon idée !

jeudi 4 juin 2015

Citi lance une version lite de son app

Citi
Dans la course à la présence sur la nouvelle (et déjà incontournable) Apple Watch, Citi a choisi une voie originale avec la création d'une application dédiée, n'offrant que quelques fonctions élémentaires. Indépendamment de sa vocation première, cette réalisation donne également matière à imaginer d'autres scénarios d'usage possibles.

Pour comprendre le raisonnement suivi, il faut d'abord se souvenir que, pour l'instant, les logiciels pour la montre d'Apple ne sont pas autonomes : ils sont « hébergés » sur le téléphone de l'utilisateur. La solution Citi Mobile Lite est donc avant tout une application pour iPhone. Cependant, en raison de sa cible, elle présente la particularité de ne pas requérir une authentification (qui serait rédhibitoire sur un écran minuscule), au prix de capacités limitées à la consultation des comptes.

Ainsi, qu'il possède une Apple Watch ou non, le client peut installer l'application sur son smartphone et bénéficier d'un accès instantané, d'un seul geste, à son solde et aux dernières transactions enregistrées sur ses cartes de crédit, son compte courant et son compte d'épargne (et rien de plus !). Jamais il n'est nécessaire de ressaisir un quelconque code secret, une fois réalisée la configuration initiale. Par mesure de protection supplémentaire, il reste tout de même possible de se déconnecter à tout moment.

Citi Mobile Lite App

Naturellement, une option identique est disponible dans l'application complète de la banque : comme quelques-unes de ses consœurs, elle propose – aux utilisateurs qui le souhaitent – d'afficher les informations essentielles de leurs comptes dès l'écran d'accueil, avant authentification, qui reste indispensable pour disposer de tous les services, dont l'exécution d'opérations. Pourtant, la version « lite » est apte à remplir d'autres objectifs et atteindre d'autres cibles, justifiant son existence indépendante.

Elle peut, par exemple, représenter un compromis idéal pour les clients qui hésitent à adopter l'application standard, soit parce qu'ils s'inquiètent des risques qu'elle fait courir à leurs économies, soit du fait de sa richesse et de sa complexité, susceptibles d'intimider un néophyte. La seule consultation des comptes représentant au moins 90% des accès à la banque mobile, et une part non négligeable des appels aux centres de contact (voire des visites en agence), le bénéfice est immédiatement perceptible.

En prolongeant cette vision, la version simplifiée de l'application deviendrait alors un outil pédagogique, destiné à accompagner la transition numérique des personnes les moins à l'aise avec les canaux à distance. Après s'être familiarisées avec les fonctions basiques de l'accès à leurs comptes, elles seraient probablement plus réceptives à l'idée de réaliser leurs opérations sur le même support, en passant à la « vraie » banque mobile.

Après une période d'hésitation initiale qui a vu quelques banques (notamment La Caixa, en Espagne) multiplier les titres sur les App Stores dans une logique de spécialisation fonctionnelle, la tendance actuelle est plutôt à créer des applications intégrées, rassemblant tous les services sous une ombrelle unique. Le résultat peut rapidement devenir lourd et difficile à appréhender par les utilisateurs, surtout au premier contact. Face à ces excès, une approche graduée (re)commence à prendre du sens.

À lire également, sur l'application Citi Mobile Lite, cet article de Jim Bruene, repéré grâce à C. Langlois (merci !).

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)