C'est pas mon idée !

mardi 12 mai 2015

Moins cher ailleurs ? Citi vous rembourse !

Citi
Tout le monde connaît ce slogan : « si vous trouvez moins cher ailleurs, Tartempion vous rembourse la différence ! ». Le principe est alléchant mais, en pratique, peu de clients en profitent. Imaginez maintenant que votre banque se charge des démarches à votre place : c'est (à peu près) le principe de l'offre « Citi Price Rewind ».

Proposé gratuitement aux porteurs de cartes de crédit de la banque, ce service leur apporte une tranquillité d'esprit incomparable, leur évitant la déconvenue de découvrir qu'ils ont payé trop cher l'objet de leurs rêves. Après un achat de quelque importance (vêtement, électronique, électro-ménager…), il leur suffit de se rendre sur leur espace client en ligne pour en enregistrer les caractéristiques : prix réglé et références du produit (à sélectionner dans la liste disponible). Dès lors, les moteurs de Citi explorent des centaines de boutiques sur le web, à la recherche de conditions plus avantageuses.

Si une meilleure offre est identifiée – sans aucune garantie d'optimisation, toutefois – dans les 60 jours qui suivent l'achat, le consommateur est notifié et il peut alors prétendre au remboursement de son surcoût. Pour ce faire, il remplit un formulaire sur le site de la banque, auquel il joint le justificatif de sa dépense, et obtient en retour un virement ou un chèque. Deux limites sont tout de même posées au système : 300 dollars par demande et 1 200 dollars au total par an. Sur le premier trimestre 2015, près de 25 000 rétrocessions ont été traitées, pour un montant cumulé approchant les 800 000 dollars.

Citi Price Rewind

La mise en place d'une telle solution n'est pas si surprenante qu'il y paraît, au pays des innombrables programmes de fidélisation, « cash back » et autres, associés aux cartes de crédit. Cependant, en comparaison de ces modèles classiques, celle-ci reflète une vision différente du rôle de la banque : au lieu de n'être qu'une sorte de tirelire à générer quelques dollars de promotions au fil de l'utilisation des moyens de paiement qu'elle fournit, elle se transforme en un véritable compagnon du consommateur, lui apportant un service à valeur ajoutée (inédit) dans ses achats du quotidien.

En perspective, là où un journaliste de Bank Innovation ne perçoit guère plus qu'un moyen subtil d'inciter les porteurs de cartes de crédit à se rendre fréquemment sur le site web de Citi, en s'interrogeant sur le financement de l'opération, je préfère rêver aux prémices d'une stratégie visant à faire évoluer l'image de la banque à l'ère numérique. D'ici à quelques années, sa mission pourrait alors être définie par : « être l'acteur toujours présent aux côtés de ses clients dans leurs moments de vie, des plus petits (le shopping) aux plus importants (l'acquisition d'un bien immobilier, la retraite…) ».

L'idée serait séduisante, ne croyez-vous pas ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)