C'est pas mon idée !

jeudi 28 mai 2015

BankMobile, résolument différente

BankMobile
Elle se présente comme une banque 100% mobile, l'une des premières aux États-Unis. Contrairement aux « startups » plus connues, telles que Moven et Simple, elle a été fondée par une petite institution traditionnelle, Customers Bank. C'est peut-être cet héritage qui donne une certaine audace à BankMobile dans des domaines inattendus.

Son approche de la conquête des clients fait partie de ces originalités. Depuis peu, elle a commencé à organiser des échanges avec les étudiants – sa cible privilégiée – sur les campus universitaires. Ensuite, cet été, une campagne de rencontres avec les jeunes sera lancée dans les rues de New York, avant une possible extension à d'autres villes si les résultats sont positifs. Enfin, à la rentrée, la banque déploiera un réseau d'ambassadeurs afin de démultiplier sa force de frappe.

Le principe retenu dans ce dernier cas consistera à identifier, dans les universités, des « influenceurs » qui seraient intéressés à opérer une sorte de franchise BankMobile, dans une démarche entrepreneuriale, individuelle ou en groupe. Autrement dit, l'objectif est de transformer en prescripteurs quelques clients attachés à la marque. En pratique, grâce à une procédure d'ouverture de compte instantanée, sur mobile, il s'agira bien d'enrôler de nouveaux clients. Pas question de se contenter de communication et de marketing !

Loin de constituer un quelconque retour en arrière vis-à-vis du modèle sans agence, la mise en place de ce programme représente au contraire un prolongement dans le monde réel de ce qui caractérise le consommateur numérique du XXIème siècle (et encore plus celui de la génération Y) : au moment de choisir un nouveau fournisseur, il s'adresse (et accorde sa confiance) principalement à son entourage, pour obtenir les recommandations dont il a besoin. Dans ce contexte, disposer d'un relais de conseil parmi les étudiants devient un avantage extraordinaire pour une banque.

BankMobile

Dans un registre différent, BankMobile applique une perspective tout aussi décalée à l'éducation financière. Elle proposera ainsi un programme pédagogique sur 3 mois destiné à aider les consommateurs à réduire leurs dettes et à améliorer leurs pratiques budgétaires. Les cours – diffusés par messagerie, Google Hangouts et autres supports en ligne – seront conçus pour être entièrement accessibles depuis un smartphone. A court terme, une section dédiée sera même intégrée directement à l'application bancaire.

Visiblement, au-delà de son nom un peu réducteur, BankMobile est bien plus qu'une « simple » transposition des services financiers sur le téléphone. L'ensemble de sa stratégie concourt à séduire une cible de clientèle jeune, de préférence étudiante. Certes, il se trouve qu'elle est plus sensible aux usages mobiles, mais l'offre est également focalisée sur les difficultés quotidiennes de cette population (endettement en tête) et s'appuie sur ses comportements habituels (hérités des réseaux sociaux). Et c'est ainsi que se conçoit une véritable banque « centrée client ».

Information repérée sur le site Bank Innovation

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)