C'est pas mon idée !

mardi 7 avril 2015

UBS investit dans la co-innovation

UBS
Face à la transformation des comportements de leurs clients et son inévitable impact sur leurs métiers, les institutions financières se mettent progressivement à collaborer avec les nouveaux acteurs de la « FinTech ». Partenariat, incubation, acquisition… deviennent ainsi monnaie courante. Pour UBS, la prochaine étape est la co-création.

Fort logiquement, du fait de l'extraordinaire dynamisme entrepreneurial qui y règne, c'est Londres qui a été choisie afin d'accueillir cette initiative. Celle-ci consiste en la création d'un premier laboratoire d'innovation, au sein de l'espace d'accélération Level39. Là, contrairement aux structures équivalentes qu'elle cultive en interne et en complément de sa participation à plusieurs accélérateurs, la banque suisse veut coopérer étroitement avec les startups et autres entreprises de l'écosystème local des technologies.

L'un des premiers thèmes retenus par UBS dans le cadre de son dispositif concerne les crypto-devises (pour ne pas dire bitcoin) et le concept associé de « blockchain », pour lesquels les opportunités d'usages nouveaux seront plus particulièrement explorées. Les réflexions porteront par exemple sur leur potentiel en matière de gestion transparente et sécurisée des contrats financiers, à coûts réduits. Par sa position en profonde rupture avec la « tradition bancaire », le sujet se prête naturellement à la collaboration avec des acteurs externes, plus prompts à y adhérer.

Plus largement, le laboratoire devrait permettre à UBS d'appréhender des problématiques importantes pour l'ensemble du secteur (analyse de données, gestion des risques…) avec une approche différente, plus ouverte et plus efficace. Au-delà du mélange de compétences et d'expertises qu'il favorise, les équipes qui s'y installeront profiteront également de la proximité avec des jeunes pousses « digitales » pour s'inspirer de leurs méthodes de travail agiles, indispensables dans une démarche d'innovation.

Nombreuses sont les banques vantant les mérites de l'ouverture et de la collaboration, lorsqu'elles se lancent dans l'invention et la création des produits et services de demain. Bien plus rares sont celles qui dépassent le stade de la promesse et de l'action ponctuelle. UBS fait donc désormais partie de ce club fermé, qui représente pourtant la seule voie possible pour les transformations les plus disruptives. Il lui reste tout de même à transformer l'essai et à démontrer, le moment venu, sa capacité à absorber les idées qui émergeront de son laboratoire…

Level39 (Londres)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)