C'est pas mon idée !

vendredi 13 février 2015

Citi s'infiltre dans les annonces immobilières

Citi
Prenez, d'un côté, une immense majorité de consommateurs qui recherchent leur futur logement en ligne et, de l'autre, une grande banque qui veut intégrer les services financiers dans la vie quotidienne de ses clients. Mélangez, et vous obtenez un accord entre Citi et Zillow, leader des places de marché immobilières aux États-Unis.

Au premier abord, le contenu de l'annonce reste cependant modeste, puisque il évoque principalement une vaste opération de marketing. En particulier, le cœur du dispositif mis en place consisterait en un effort significatif de Citi en matière de présence publicitaire – à travers son offre de crédit hypothécaire – au sein de plusieurs services web et applications mobiles de Zillow. La démarche a, bien entendu, beaucoup de sens, mais elle ne constitue jusque-là rien de très original…

A y regarder de plus près, il est tout de même possible de détecter quelques éléments plus intéressants, et, éventuellement, d'extrapoler la portée que pourrait avoir une collaboration étroite entre une banque et un acteur de l'immobilier. Ainsi, Citi précise que les options incluses dans la plate-forme comprendront des conditions spécifiques, en termes, par exemple, de garantie de délai de réponse et des tarifs (personnalisés) proposés ou encore d'accès direct (par téléphone) à des conseillers spécialisés.

En réalité, Zillow n'a pas attendu Citi pour introduire de telles fonctions – relatives au financement des achats immobiliers – dans sa palette de services. Il existe même une application dédiée, Zillow Mortgage, au sein de laquelle l'utilisateur dispose de simulateurs divers et variés et d'un comparateur d'offres, accueillant donc désormais un nouveau fournisseur. Plus concrètement, le futur acquéreur peut également obtenir un accord de principe en quelques minutes auprès d'une des institutions partenaires.

Zillow sur tablette

Si la présence de Citi n'est pas exclusive, elle semble néanmoins être une première pour un établissement de cette importance. Cela rend l'initiative plus stratégique : il s'agit d'une rare incarnation de l'idée selon laquelle les services financiers de demain devront s'intégrer dans les moments de vie du client. Parce que la demande de prêt immobilier n'est jamais une fin en soi pour ce dernier, il est plus pertinent de l'insérer dans son parcours d'achat, en lui offrant une expérience optimale.

En l'occurrence, la démarche n'est pas ici totalement représentative de cette vision, ne serait-ce qu'en raison de la séparation opérée par Zillow entre ses applications de recherche de bien et d'information sur les crédits… Il est vrai que, les emprunts étant encore très rarement contractés à distance, de nos jours, l'immobilier n'est peut-être pas le domaine le plus facile pour avancer dans cette direction. D'autres types de solutions (assurances ?) seraient probablement plus propices à une intégration.

En guise de conclusion, notons que, en comparaison des banques qui proposent leurs propres solutions autour de l'achat immobilier (notamment CommBank ou St George, dans deux modèles très différents), Citi fait le choix – courageux, dans une certaine mesure – de considérer que cette activité est plus à sa place entre les mains d'un spécialiste, auquel elle confie alors une partie du rôle de distribution de son offre.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)