C'est pas mon idée !

mercredi 20 août 2014

Wells Fargo chaperonne les startups

Wells Fargo
Et une de plus ! Dans le sillage d'une vague qui conquiert les plus grandes banques du monde entier, Wells Fargo annonçait aujourd'hui le lancement officiel de son accélérateur de startups. Quelques particularités notables justifient tout de même de s'arrêter un moment sur cette nouvelle initiative.

Au premier abord, ses modalités de fonctionnement sont pourtant plutôt classiques. Quelques jeunes pousses (entre 10 et 20 par an, en régime de croisière), soigneusement sélectionnées (sur dossier), seront accueillies pour un programme de 6 mois, au cours duquel elles bénéficieront d'un accompagnement rapproché – de la part d'une équipe pluridisciplinaire – qui leur permettra d'affiner et valider leur projet. Par ailleurs, la banque investira entre 50 000 et 500 000 dollars dans chacune des entreprises participantes.

C'est du côté des objectifs assignés à l'accélérateur que l'approche devient moins conventionnelle. Ainsi, le rendement financier des investissements ne figure pas parmi les priorités de Wells Fargo. Surtout, la démarche d'accompagnement s'avère ici extrêmement concrète, puisque la véritable finalité du dispositif serait d'arriver à un déploiement dans la banque des produits des startups choisies. De plus, les candidats au programme seront rassurés de savoir qu'aucune exclusivité ne leur est demandée.

Wells Fargo Startup Accelerator

Ce modèle est frappé au coin du bon sens. En effet, parmi les entrepreneurs se lançant dans la « FinTech », nombreux sont ceux qui manquent cruellement d'expérience dans la relation avec les institutions financières qu'ils sont amenés à fréquenter ou dans les pratiques et usages incontournables du secteur, notamment dans le domaine réglementaire. En conséquence, ils se retrouvent fréquemment confrontés à des difficultés qu'ils n'avaient pas anticipées et qu'ils ne savent pas résoudre au moment de concrétiser leur premier contrat.

Dans ces conditions, il est parfaitement raisonnable de prendre le problème à bras-le-corps, en amont, et de consacrer le temps et les moyens nécessaires à aligner l'offre émergente de la jeune pousse avec les exigences de ses futurs clients ou partenaires. En ce sens, la valeur de l'accélérateur est inestimable pour les 2 parties : Wells Fargo devrait en retirer une certaine assurance d'obtenir une solution compatible avec sa « culture » et la startup gagnera un temps précieux dans son développement, en plus d'une référence prestigieuse.

Si les promesses sont tenues, cette initiative pourrait représenter un magnifique exemple à suivre pour toutes les grandes entreprises désireuses de collaborer avec des jeunes pousses afin de démultiplier leurs capacités d'innovation.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)