C'est pas mon idée !

dimanche 4 mai 2014

Citi organise un concours original

Citi
Il aurait pu s'agir d'une énième compétition d'applications bancaires mobiles, comme il s'en déroule désormais régulièrement à travers le monde. Pourtant, à y regarder de près, le « Citi Mobile Challenge LatAm 2014 » n'est pas un concours comme les autres, puisque son objectif est d'enrichir les solutions existantes de la banque.

Pas question, donc, pour les concepteurs et développeurs tentés par les 60 000 dollars mis en jeu, de donner libre cours à leur imagination et créer des logiciels divers et variés, plus ou moins utiles pour la banque. Concrètement, bien que les critères de qualité, de nouveauté et d'originalité restent naturellement importants dans l'évaluation des projets présentés, la première condition pour espérer remporter un prix sera de proposer une fonction qui s'intègre dans les applications actuelles de Citi en Amérique latine.

Il est vrai que ces dernières semblent relativement pauvres, n'offrant que le strict minimum (essentiellement la consultation des comptes et les virements vers les bénéficiaires enregistrés). Cette indigence est certainement une des raisons pour lesquelles elles sont plutôt mal notées par leurs utilisateurs, sur les AppStores (en particulier sur iPhone). Et elle constitue une excellente motivation pour Citi de faire appel aux compétences extérieures à son organisation afin d'améliorer la situation.

Citi Mobile Challenge LatAm 2014

Comment l'intégration attendue sera-t-elle possible, en pratique ? Les détails ne sont pas très clairs à ce stade mais la banque affirme son intention de fournir aux participants des APIs (interfaces de programmation applicative) qui leur permettront de satisfaire à cette exigence. Moins ambitieuse que les initiatives d'ouverture des accès aux comptes (à la façon du CAStore), cette idée – si elle était généralisée – pourrait tout de même aboutir à une approche intéressante de « modularisation » des applications pour smartphone

Imaginons ainsi que la banque offre un « socle » mobile, comprenant uniquement les options simples de consultation de comptes et d'exécution d'opérations élémentaires. Cette base pourrait accepter des « extensions » (plug-ins) susceptibles d'enrichir ses capacités, selon les besoins de chacun. Citi n'envisage probablement pas (encore ?) une ouverture totale, mais sa démarche laisse entrevoir un premier pas dans cette direction, en conservant un contrôle absolu sur les modules qui seront intégrés.

Là où beaucoup d'autres compétitions du genre tiennent de l'opération de communication, parfois de la détection de talents ou, au mieux, cherchent à stimuler le développement de nouvelles perspectives sur la finance, le « Citi Mobile Challenge » a une ambition extrêmement différente et étonnamment humble : la banque paraît prendre conscience de ses difficultés à concevoir des solutions mobiles efficaces, même dans son cœur de métier, et lance alors un appel à l'aide pour tenter de s'améliorer…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)