C'est pas mon idée !

dimanche 20 avril 2014

Yaap : la banque à l'assaut du commerce de détail

Yaap
Le monde numérique qui est en train d'émerger crée une multitude d'opportunités pour de nouveaux acteurs mais également pour les entreprises établies. Dans cette perspective, deux banques (CaixaBank et Banco Santander) et un opérateur téléphonique (Telefónica) lancent une initiative commune en Espagne : Yaap.

La mission assignée à la structure tout juste créée est aussi claire qu'ambitieuse : offrir des services numériques ouverts qui améliorent la vie quotidienne de tout un chacun. A ce stade, rien n'est encore sorti, mais la joint-venture révèle déjà deux premiers services qui devraient être opérationnels dans les prochains mois. Tout d'abord, « Yaap Money » sera une classique application mobile d'échange d'argent entre particuliers, ouverte à tous les consommateurs, quels que soient leur banque et leur opérateur.

En revanche, la deuxième solution évoquée est beaucoup plus originale : « Yaap Shopping » est présenté comme une plate-forme de commerce virtuelle, sur laquelle des milliers de boutiques pourront interagir avec des millions de clients potentiels. Accompagnée d'une promesse de facilité d'intégration et d'utilisation, n'induisant aucun changement dans les habitudes d'achat (pour les commerçants comme pour les consommateurs), elle sera, elle aussi, accessible à tous, sans discrimination.

Page d'accueil Yaap

Concrètement, l'objectif pour « Yaap Shopping » est de devenir le plus grand réseau de programmes de récompenses d'Espagne. Pour cela, il veut cibler les petits commerces qui ne disposent pas, jusqu'à maintenant, des moyens leur permettant de développer une stratégie numérique pertinente et efficace. La plate-forme leur apportera donc des capacités d'animation marketing, simples à mettre en œuvre, incluant notamment gestions de coupons de réduction, promotions et autres cartes de fidélité…

Les précédentes incursions de banques dans le domaine de la « loyauté client » étaient toujours liées à des solutions d'encaissement (notamment sur smartphone). En comparaison, Yaap introduit une réelle rupture en se positionnant directement sur un marché qui n'est pas naturellement celui de ses partenaires fondateurs. De fait, la révolution numérique s'avère être un intense catalyseur de l'effacement des frontières entre des secteurs autrefois étanches. Pourquoi cette nouvelle porosité ne pourrait-elle pas aussi jouer en faveur des institutions financières ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)