C'est pas mon idée !

mardi 15 avril 2014

Quand une banque se met au m-commerce

BZWBK24
Il est des pays où les leaders du commerce de détail essaient de prendre pied dans le domaine bancaire, il en est d'autres où c'est l'inverse. La Pologne est justement dans ce dernier cas, depuis le lancement par Bank Zachodni WBK, filiale locale du groupe Santander, d'une application mobile aux fonctions inédites.

Sous le « doux » nom de BZWBK24, celle-ci propose (naturellement) la consultation des soldes de comptes et des dernières opérations, la gestion des virements et autres options classiques du genre. A cela, elle ajoute un module de paiement par QR code (peut-être la solution commune des banques polonaises ?). Enfin, elle comprend également une plate-forme de m-commerce complète, intégrée aux services financiers, lui valant une qualification de « SuperWallet » (super porte-monnaie) mobile.

Conçue par le spécialiste technologique eLeader (qui pilote aussi l'écosystème de marchands partenaires), l'application permet – pour l'instant – aux consommateurs de faire leurs courses d'alimentation (livrées à domicile) et d'acheter des fleurs, des tickets de bus… Prochainement, il deviendra possible de réserver un vol, une chambre d'hôtel, une place de cinéma, un taxi… ou encore de commander un repas à emporter, dans plus de 1 500 établissements. Pour compléter le panorama et accompagner l'ensemble, une gestion de coupons de réduction est prévue.

BZWBK24 mobile

Cette intégration intime ente banque et commerce obéit à une certaine logique. Pour les consommateurs, le porte-monnaie mobile s'entend comme un outil offrant une riche palette de services, de l'achat sur internet au suivi des comptes bancaires, en passant par le paiement de factures et la gestion des programmes de fidélité, ce qui justifie le concept de « SuperWallet ». L'avantage spécifique du modèle de BZWBK24 est que la banque y introduit un haut degré de confiance, tout en simplifiant au maximum les interactions nécessaires (l'achat se fait réellement en 1 clic).

Pour les commerçants, la valeur du porte-monnaie réside principalement dans sa présence « par défaut » dans les poches des quelques 250 000 clients (identifiés et pré-qualifiés) de Bank Zachodni WBK utilisateurs de son application mobile. Enfin, pour cette dernière, le bénéfice de l'approche est de développer les usages de ses produits : en premier lieu ses moyens de paiement (cartes), mais d'autres sont envisageables (par exemple, une option de crédit immédiat pourrait être incluse à terme).

Pourtant, les institutions financières ont-elles vraiment intérêt à s'aventurer dans le secteur du commerce (ce qui semble être une théorie en vogue, ces derniers temps) ? Peut-être devraient-elles d'abord optimiser la qualité de l'expérience bancaire mobile qu'elles offrent à leurs clients, qui me semble largement prioritaire. Ensuite, plutôt que de vouloir empiéter sur un terrain qu'elles ne maîtrisent pas, elles pourraient commencer par fournir aux marchands les modes de paiement plus fluides qu'ils réclament à cor et à cri.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)