C'est pas mon idée !

samedi 12 avril 2014

Maîtriser son budget avec les Google Glass

Pocketbook
Pocketbook est une jeune pousse australienne dont l'application mobile éponyme propose aux consommateurs de mieux gérer leurs finances personnelles. Cependant, comme beaucoup d'autres solutions de sa catégorie, celle-ci se focalise essentiellement sur l'analyse des achats passés, ce qui ne suffit pas à optimiser un budget prévisionnel.

Il s'agit là justement d'une des principales raisons pour lesquelles le concept de PFM (« Personal Finance Management »), tel qu'il existe aujourd'hui, peine à séduire le grand public dans la durée : faute de conseils et de recommandations pratiques et efficaces pour améliorer sa situation financière, la catégorisation des dépenses réalisées – parfois complétée de quelques alertes plus ou moins utiles – ne remplit pas la promesse faite de prendre le plein contrôle de son budget.

Heureusement, Pocketbook pense avoir trouvé la recette qui va révolutionner les comportements de consommation et peut-être, enfin, permettre à chacun de maîtriser véritablement ses finances personnelles. En l'occurrence, ce sont les fameuses « Google Glass » qui inspirent la startup, dont l'application (qui en est encore au stade exploratoire) offre une expérience riche, transparente, personnalisée et contextuelle au service d'une gestion des dépenses opérationnelle, en temps réel.

Pocketbook sur Google Glass

Ainsi, dans un des cas d'utilisation imaginés, la personne, équipée de ses lunettes, s'arrête devant un restaurant et détermine immédiatement si elle à les moyens d'y prendre son repas, grâce à l'affichage du montant disponible dans son budget « alimentation ». Autre exemple : en contemplation devant un nouveau smartphone, le client voit les meilleurs prix pratiqués par d'autres commerçants. Ajoutons encore l'affichage du solde d'une carte de crédit, simplement en la « regardant »…

La vision de Pocketbook est d'accompagner le consommateur dans sa vie quotidienne, en lui prodiguant, à chaque moment opportun, le conseil (ou l'information) qui lui permettra d'optimiser sa situation financière ou, a minima, de mesurer les conséquences de ses actes. Et l'outil de PFM pourra alors démontrer sa valeur effective, en ayant un impact direct sur ses achats et ses envies de dépenses.

Bien qu'elle n'ait pas été concrétisée jusqu'à maintenant (à ma connaissance), l'idée n'est pas nouvelle de fournir, dans la gestion de finances personnelles, des recommandations pratiques, ajustées en fonction du contexte. Avec les « Google Glass », elle peut cependant prendre une autre dimension, grâce à leurs capacités inégalées de reconnaissance de l'environnement et la possibilité qu'elles offrent de délivrer des informations en temps réel, sans effort de la part de l'utilisateur.

Information repérée par F. Bois (merci !)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)