C'est pas mon idée !

samedi 26 avril 2014

Axa assure l'e-réputation des pros

Axa
Après avoir créé, début 2012, une assurance e-réputation pour les particuliers, Axa décline maintenant cette offre pour le marché des entreprises, profitant de son lancement pour ouvrir un site de sensibilisation et d'éducation aux risques et aux enjeux d'une présence professionnelle sur le web et les médias sociaux.

Organisé en 3 espaces complémentaires, « Ma Réputation Pro » a pour ambition d'aider les entreprises à mieux maîtriser leur image numérique. La première partie est conçue autour d'un auto-diagnostic, spécialisé par secteur d'activité, dont chaque question donne l'occasion de se comparer avec ses pairs, à travers une synthèse de leurs réponses. Il s'accompagne également de quelques recommandations élémentaires sur les différents thèmes abordés (gestion de site web, sécurité…).

Pour aller plus loin, la deuxième zone rassemble une vaste collection de contenus pédagogiques, sous forme de fiches pratiques et de vidéos, grâce auxquels le visiteur découvrira les rouages de la visibilité d'une marque sur les réseaux, les dangers associés et comment y faire face… Les conseils fournis sont très concrets, allant par exemple jusqu'à expliquer comment animer une présence sur les grandes plates-formes sociales (Facebook, LinkedIn, Pinterest…) ou recommander des outils de veille sur internet.

Enfin, Axa complète justement cette palette avec un outil de surveillance d'e-réputation, certes basique, mais totalement gratuit (comme tout le reste du site). Il invite l'utilisateur à enregistrer la raison sociale et, le cas échéant, la marque, de sa société, éventuellement complétés, afin d'affiner la pertinence des résultats, de sa localisation et des noms de ses dirigeants et associés. Chaque jour, semaine ou mois (au choix), un mail récapitulera les citations repérées sur le web.

Ma Réputation Pro Axa

Plutôt discrètement, le site propose aussi de s'informer sur la nouvelle offre d'Axa consacrée à l'e-réputation. Intégrée à ses solutions de protection juridique existantes, celle-ci garantit contre la diffamation, l'injure et le dénigrement en ligne, ainsi que, dans le cadre d'un contrat haut de gamme, l'usurpation d'identité et le piratage informatique. Les moyens engagés en cas de litige incluent classiquement une assistance juridique et l'intervention d'un partenaire pour faire disparaître (réellement ou virtuellement) les contenus incriminés.

Probablement plus encore que les particuliers, les entreprises – notamment les PME plus spécifiquement ciblées par l'initiative d'Axa – sont très exposées et extrêmement sensibles aux risques de réputation sur internet et leurs dirigeants se trouvent facilement désarmés lorsqu'un incident survient. En même temps, le monde numérique moderne leur impose d'être eux-mêmes actifs sur le web et sur les médias sociaux, sans qu'ils aient toujours à leur disposition les recettes d'une présence efficace.

Dans ce contexte, la double approche d'Axa est particulièrement bienvenue, puisqu'elle répond à un besoin de plus en plus critique, d'une part en matière d'éducation et de sensibilisation et, d'autre part, sur le plan des remèdes possibles en cas de crise. Alors que les petites entreprises françaises commencent à rattraper leur retard sur internet, il devient en effet urgent qu'elles puissent se tourner vers un partenaire de confiance pour les rassurer dans ce qui est encore, pour beaucoup d'entre elles, une aventure…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)