C'est pas mon idée !

mercredi 5 mars 2014

Axa s'intéresse à l'internet des objets

Axa
Axa Seed Factory n'ayant (apparemment) pas encore trouvé son rythme de croisière, le fonds d'amorçage créé par la compagnie d'assurance en juin dernier expérimente maintenant une nouvelle approche pour trouver les startups qui sauront la séduire. Il vient donc de lancer [PDF] un appel à projets, en partenariat avec Withings, spécialiste français des objets connectés.

Outre ce changement dans la démarche, une autre évolution notable de la stratégie est que, cette fois, la cible visée est clairement et précisément identifiée. En l'occurrence, sans que ne soit remise en question, a priori, la recherche initiale de jeunes pousses intéressantes pour les métiers d'Axa en général, l'appel à projet porte exclusivement sur les applications des objets connectés au domaine de la santé, susceptibles d'améliorer l'efficacité des systèmes de soins ou d'assurance.

Plus spécifiquement, 3 grands thèmes seront pris en considération en priorité, qui font également partie des 7 ambitions stratégiques de la Commission Innovation 2030 mise en place par le gouvernement : la médecine individualisée (entre autres pour la prise en charge des maladies chroniques), la « silver économie » (comprenant les services aux personnes âgées) et la valorisation des données (ou « big data », par exemple pour les études épidémiologiques).

Axa Seed Factory

En pratique, les candidats sont invités à envoyer leurs dossiers avant la fin juin. Le jury, composé de représentants d'Axa et de Withings, évaluera alors leur caractère innovant et leur viabilité économique pour envisager un investissement en capital. Ce calendrier donne ainsi opportunément une deuxième chance aux startups dont les projets n'auront pas été retenus par la Commission Innovation 2030 (les décisions de celle-ci, sur sa phase d'amorçage, devant être finalisées le 31 mars).

En dépit d'une certaine activité pendant ses 9 premiers mois d'existence, il semble qu'Axa Seed Factory n'ait pas encore réalisé son premier investissement. Il est possible qu'une des raisons de ce délai soit le manque de focalisation « assurance » des dossiers qui lui sont soumis. Cela expliquerait la nouvelle orientation prise avec cette initiative, dont le thème est, de fait, parfaitement aligné avec le métier d'Axa. Il reste cependant à voir si un appel à projet ciblé permettra d'atteindre plus de candidats…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)