C'est pas mon idée !

samedi 1 février 2014

Bankin' fait un petit pas vers le conseil financier

Bankin'
En attendant la gestion de finances personnelles prédictive, voire prescriptive, les outils existants continuent à progresser, doucement, afin de développer la valeur qu'ils apportent à leurs utilisateurs. C'est une de ces nouveautés, modeste mais indispensable, que le français Bankin' a intégré avec brio à l'occasion de la nouvelle année.

Attention, nous ne parlons pas ici d'une idée révolutionnaire : il s'agit tout simplement d'un message affiché dans l'application mobile du service, présentant aux inscrits un récapitulatif de leurs frais bancaires sur l'année écoulée. Surtout, le message en question inclut une comparaison avec la moyenne globale des coûts supportés par l'ensemble des utilisateurs et met en avant (au moins) une offre parmi les plus économiques du moment (Hello Bank! en l'occurrence).

La réalisation elle-même reste relativement basique puisque le contenu est identique pour toutes les personnes, y compris si le montant de leurs frais est inférieur à la moyenne. Il n'en reste pas moins que, pour une bonne partie des consommateurs, cette petite alerte en début d'année est certainement plus incitative à un changement d'établissement que les relevés annuels envoyés par les banques. Et, pour la startup, il s'agit d'un instant clé pour proposer une offre concurrente (qui, incidemment, lui assure probablement un revenu d'affiliation).

Frais Bancaires sur Bankin'

A partir de ces prémices, il est facile d'imaginer des déclinaisons plus élaborées. La plate-forme de Bankin' gérant les transactions de ses utilisateurs, il serait par exemple envisageable d'effectuer une comparaison personnalisée, en fonction des profils et des typologies d'utilisation des comptes (souscription d'une carte « premier », découverts plus ou moins fréquents…). La recommandation serait alors plus pertinente. Et, en simulant le même comportement dans un étalissement concurrent, elle deviendrait percutante !

Un défaut majeur de beaucoup des outils de gestion de finances personnellles actuels est d'être trop « statiques », concentrés qu'ils sont sur l'analyse des transactions passées. Avec sa nouvelle petite fonction, Bankin' introduit une dimension de conseil qui rend l'utilisation de la solution directement utile au consommateur. Cette première idée ne demande plus qu'à s'étendre, comme le suggèrent déjà quelques expériences américaines (BillGuard, Guide Financial, Credit Karma…).

Information repérée grâce à François Verron (merci !)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)