C'est pas mon idée !

vendredi 14 février 2014

API Labs, espace de co-innovation pour la finance

Level 39
Alors qu'elle est déjà très accueillante pour les jeunes pousses de la « FinTech », Londres abrite désormais une nouvelle structure originale destinée à stimuler l'innovation dans le secteur financier : les API Labs.

Résultat de l'initiative combinée d'Anthemis Group (fonds d'investissement sectoriel) et de Pivotal Innovations (spécialiste des programmes d'innovation ouverte), et hébergés à Level39 (important accélérateur de startups), les API Labs ont pour vocation d'établir un pont entre les acteurs établis et les agitateurs de la techno-finance, grâce à un espace neutre et ouvert à la collaboration où ils pourront, ensemble, explorer de nouvelles idées et incuber les produits et services de demain.

En pratique – et même si les détails sont, à ce stade, encore flous – le concept consisterait à immerger des équipes internes de grandes entreprises (britanniques et internationales) au cœur de l'écosystème de startups de Level39, leur donnant ainsi un accès privilégié aux multiples technologies et autres tendances disruptives qui s'y trouvent en émergence. L'ambition affichée est de permettre à ces groupes d'imaginer et co-créer de nouvelles solutions en cycles rapides.

Dans un sens, les API Labs constituent probablement une réponse d'acteurs indépendants à la récente multiplication à Londres des structures d'incubations directement soutenues par des banques. La proposition de valeur de ces dernières est, en effet, indubitablement attractive : l'accompagnement – voire même la simple proximité – de (potentiels) futurs clients, partenaires ou investisseurs est un plus non négligeable pour une jeune entreprise qui se lance.

Au-delà de cette vision défensive, l'initiative apporte également des opportunités spécifiques. En premier lieu, elle offre à des établissements relativement modestes ou à ceux qui n'ont pas la maturité suffisante pour se lancer seuls la possibilité d'engranger les bénéfices de l'innovation ouverte, avec des startups qualifiées. La forme de collaboration envisagée semble aussi prometteuse : l'immersion pendant de courtes périodes peut être beaucoup plus profitable qu'un partenariat long, qui risque de s'essouffler.

Toutes les banques disposeront ainsi, quels que soient leurs moyens, d'un accès équivalent aux capacités d'innovation qui sont de plus en plus une condition essentielle de leur survie, à terme…

Level 39

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)