C'est pas mon idée !

mardi 24 décembre 2013

US Bank voit son avenir dans le m-commerce

US Bank
US Bank a déjà affirmé à plusieurs reprises ses ambitions dans le m-commerce, notamment dans le cadre d'un partenariat avec le fournisseur de solutions mobiles Monitise. La présentation d'une nouvelle vidéo concept [lien YouTube] permet désormais de se faire une idée un peu plus précise de ce qu'elle prépare…

La démonstration proposée éclaire plus particulièrement la vision de la banque en matière de simplification du commerce sur smartphone. La réflexion trouve son origine dans le constat que les consommateurs considèrent (pour 44% d'entre eux, selon une enquête récente) que les achats sur mobile sont handicapés par une expérience utilisateur inadaptée. Pour résoudre cette difficulté, l'application imaginée par les 2 partenaires rendrait « automatique » l'accès aux m-boutiques.

Trois scénarios différents sont illustrés dans la séquence filmée. Dans le premier, l'utilisateur qui découvre un objet qui l'intéresse dans une revue – ce pourrait parfaitement être sur une affiche ou dans une vitrine – le prend en photo avec son téléphone. Il est alors redirigé vers l'article correspondant dans un catalogue en ligne, où il va pouvoir consulter ses caractéristiques et passer commande d'un geste du doigt (grâce aussi aux moyens de paiement électroniques intégrés d'US Bank).

Application mobile concept US Bank

Les deux autres exemples proposés déclinent le même principe, mais à partir d'une technologie de reconnaissance audio. Il s'agira ainsi de l'achat d'un produit présenté dans une publicité radio ou télévisée, détecté par l'intermédiaire d'un code sonore inaudible intégré dans le message diffusé. L'idée pourrait également être étendue au téléchargement immédiat d'un morceau de musique, identifié automatiquement pendant son passage à la radio, ou sur tout autre support.

Le concept décrit par US Bank et Monitise n'est pas révolutionnaire et a déjà fait l'objet de quelques autres démonstrations – théoriques ou non – à travers le monde (entre autres, Shazam, pour la musique). Il convient cependant de noter que, par rapport aux habituelles applications de m-shopping exploitant un QR code (ou autre « marquage » plus ou moins invisible à l'oeil nu), la reconnaissance directe d'objet représenterait un intéressant élément supplémentaire de facilitation de l'acte d'achat.

En réalité, la vraie surprise de cet exercice un peu futuriste est qu'il soit orchestré par une banque. Les précédentes initiatives mobiles de US Bank étaient légitimées par la prépondérance du paiement dans l'expérience client. Dans le cas présent, le cœur de l'application est profondément ancré dans le m-commerce. L'institution semble donc sérieusement esquisser une ouverture stratégique vers un nouveau secteur d'activité, dans lequel elle espère probablement faire jouer sa maîtrise de la mise en relation des consommateurs avec les commerçants…

Et, après tout, puisque les géants de la grande distribution (en magasin physique ou en ligne) se lancent de plus en plus fréquemment dans la fourniture de services financiers, il n'est peut-être pas illogique pour les banques de les attaquer à leur tour, sur leur propre terrain…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)