C'est pas mon idée !

samedi 5 octobre 2013

NAB Flik, paiement mobile "toutes technologies"

NAB Flik
Dans le domaine du paiement par mobile, il existe tellement de technologies différentes, chacune avec ses avantages et inconvénients, qu'il est bien difficile de savoir laquelle obtiendra les faveurs des consommateurs. Avec sa nouvelle application, NAB ne tranche pas : elle offre toutes les options et laisse le choix à l'utilisateur !

NAB Flik est avant tout destinée aux échanges d'argent entre particuliers (les paiements "P2P") : elle permet, pour l'essentiel, d'envoyer de petites sommes à ses contacts, de recevoir des versements et/ou de réclamer un remboursement à une ou plusieurs personnes. Comme avec la plupart des solutions du genre, l'émetteur des fonds doit posséder un compte auprès de la banque mais le destinataire n'a pas besoin d'être client (il doit cependant être détenteur d'un compte dans une banque australienne).

L'interface de l'application est réduite à l'essentiel, gage d'une facilité d'utilisation désormais essentielle. Authentification par un code à 4 chiffres (les paranoïaques peuvent néanmoins utiliser leurs identifiants complets de banque en ligne), affichage du solde du compte associé (pour les clients) et choix entre envoi et demande d'argent : il n'y a vraiment rien de trop. Idem pour l'écran de paiement, avec la saisie du montant et d'un message court ainsi que, en option, le choix du compte à débiter.

Ah non ! En fait, tout n'est pas aussi dépouillé. La dernière partie de l'écran de transaction propose en effet de sélectionner une méthode de transfert parmi 3 possibles : "contacts", "QR code" et "tap". On retrouve ainsi toutes les variantes classiques – à ce jour – du paiement mobile. Le première permet d'identifier le bénéficiaire par son numéro de téléphone, son adresse de messagerie ou son profil Facebook (avec, naturellement, un accès direct à la liste d'amis, pour faciliter la recherche).

NAB Flik pour Android

La suivante convertit les caractéristiques du virement ou de la demande d'argent en un QR code affiché à l'écran, que le destinataire n'a plus qu'à capturer avec son mobile (sur lequel il devra toutefois avoir préalablement installé l'application). La dernière est un véritable système de paiement sans contact : l'envoi effectif des fonds est exécuté en rapprochant les téléphones des 2 parties, via leur interface NFC (elle n'est donc disponible que sur les appareils équipés de cette technologie).

Tandis que ces deux dernières options permettent d'effectuer un versement immédiat en face à face (y compris dans le cas d'une demande d'argent), l'utilisation des contacts reste utile pour les transferts à distance. Mais cette différence d'usage ne suffit probablement pas à justifier d'offrir le choix entre toutes ces méthodes, qui introduit malgré tout un peu de complexité dans l'application (par l'ajout d'une étape supplémentaire pour finaliser la transaction).

NAB explique avoir testé Flik pendant quelques mois avec un millier d'utilisateurs. Peut-être est-ce une explication : les testeurs auraient réclamé ces multiples possibilités ? En tous cas, la banque dispose maintenant d'un moyen unique et précieux d'évaluer les préférences des consommateurs en matière de paiement par mobile, qui pourrait l'aider à prendre les bonnes décisions dans d'autres initiatives (futures), notamment pour les solutions destinées aux commerçants.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)