C'est pas mon idée !

mercredi 30 octobre 2013

Fortuneo modernise les alertes mobiles

Fortuneo
Depuis les premières versions de l'iPhone, le système d'Apple (suivi depuis par ses concurrents Android et Windows Phone) permet de gérer des alertes personnalisées dans les applications. Largement utilisée dans de multiples domaines, de la messagerie aux réseaux sociaux, cette fonction reste pourtant curieusement négligée par les logiciels bancaires.

Ainsi, en dehors de la solution mobile de "trading social" eToro, celle-ci se positionnant à mi-chemin entre le service financier et le réseau social, aucun exemple de mise en œuvre digne de ce nom n'avait à ce jour attiré mon attention (peut-être à tort ?). Avec son annonce de la semaine passée, Fortuneo devient donc une des premières banques à offrir un système de notifications extrêmement riche, en complément des traditionnelles alertes par messagerie et par SMS.

Par rapport à ces dernières, la flexibilité du système de gestion mis en place dans les plates-formes mobiles permet en effet de développer une toute nouvelle catégorie de services. Par exemple, avec l'application de Fortuneo pour iPhone et iPad, les alertes sont accessibles aux non clients, qui peuvent être informés – gratuitement – du franchissement d'un seuil ou d'un plafond (de montant ou de variation) sur divers instruments financiers (indices, valeurs…).

Pour les clients de la filiale directe du Crédit Mutuel Arkéa, les possibilités deviennent encore plus nombreuses : détection de limite (haute ou basse) sur le solde de compte, sur les opérations individuelles, sur l'encours des cartes à débit différé, notification périodique du solde (qui devient ainsi accessible d'un geste du doigt, sans aucune identification)… Bien évidemment, toutes ces alertes peuvent être configurées à volonté par l'utilisateur, au sein de son application mobile.

Le premier avantage des systèmes de notification "applicative" en comparaison des mécanismes plus traditionnels est qu'ils fonctionnent en (presque) temps réel et en mode "push" (comme le SMS : l'utilisateur est averti de la réception d'un message) et d'être pratiquement gratuits à opérer (comme le mail). C'est d'ailleurs ce dernier motif économique qui rend possible la multiplication des options d'alerte (au risque cependant de rendre le paramétrage complexe pour le mobinaute).

Mais la meilleure raison d'adopter ce modèle est tout autre et pourrait s'avérer beaucoup plus profitable pour les banques qui l'exploite. Car ces notifications sont en fait issues de l'application mobile elle-même et sont donc susceptibles d'intégrer des interactions riches avec elle. Il devient ainsi possible de stimuler l'utilisation des services bancaires depuis les messages émis (pour ne citer qu'un exemple : proposer l'exécution d'un virement lorsque le compte courant passe en découvert).

Et les alertes se transforment alors en un puissant outil de marketing !

Notifications Fortuneo

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)