C'est pas mon idée !

samedi 14 septembre 2013

L'agence bancaire aussi devient mobile

Statewide Federal Credit Union
En général, lorsqu'il est question de banque mobile, ce sont les applications destinées aux clients qui viennent à l'esprit. Pourtant, il existe une autre perspective sur le sujet : les smartphones et, encore plus, les tablettes tactiles offrent une formidable opportunité de déplacer les missions des conseillers et de rendre itinérante l'agence elle-même.

L'exemple [PDF] du jour nous vient des États-Unis, avec l'initiative d'une minuscule institution financière du Mississipi (forte de 15 500 membres), la "Statewide Federal Credit Union". Afin d'étendre le champ d'action du personnel de ses 3 implantations physiques, celle-ci va en effet très prochainement déployer la solution MobiBranch d'"agence sur iPad" proposée par la société canadienne TRG Mobilearth.

Ainsi armés, les conseillers seront en mesure de réaliser en toutes circonstances et en tout lieu toutes les opérations importantes de leurs clients, depuis l'ouverture d'un compte jusqu'à la souscription d'un crédit hypothécaire. Pour être complète et autonome, l'application prend naturellement en charge les transferts électroniques de fonds et gère la signature électronique des contrats, qui sont ainsi totalement dématérialisés.

Mobibranch sur iPad

L'adoption de cette "agence sur tablette" est prioritairement destinée à mieux répondre aux attentes des clients de l'établissement, en permettant à ses conseillers de les servir où ils le souhaitent, à leur domicile, sur leur lieu de travail… Mais elle peut également avoir son utilité en agence, pour faciliter les interactions avec les visiteurs, sans attachement à un bureau, ou encore pour disposer d'une présence étendue lors d'événements extérieurs.

Dans la vision d'une profonde transformation du rôle de l'agence bancaire à terme, est-il excessif d'imaginer qu'elle soit remplacée par des collaborateurs itinérants, se déplaçant chez leurs clients au gré de leurs demandes (celles qui requièrent réellement un conseil, les transactions "triviales" étant reportées sur les canaux de libre service) ? A tout le moins, l'option mérite probablement d'être considérée pour certaines catégories de clientèle et de besoins…

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Afin de lutter contre le spam, les commentaires ne sont ouverts qu'aux personnes identifiées et sont soumis à modération (je suis sincèrement désolé pour le désagrément causé…)